•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faudrait 50 M$ pour rendre la bibliothèque publique de Regina sécuritaire

Devanture de la bibliothèque publique de Regina.

Des dépenses de 50 M$ n'apporteraient aucune amélioration observable pour les visiteurs, il s'agirait uniquement de rendre l'immeuble sécuritaire, selon le rapport.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Le président du conseil d’administration de la bibliothèque publique de Regina, Sean Quinlan, présentera un rapport au comité exécutif de la Ville, mercredi, concernant les fonds nécessaires pour la mise à niveau de la bibliothèque. 

50 M$ pour être aux normes

Avec 50 millions de dollars, peut-on lire dans le document préparé par le président (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement), l’établissement pourrait bénéficier de mises à jour, sans toutefois apporter d’améliorations ou de modifications à l’espace. 

Il faudrait réparer le système de chauffage inadéquat, remplacer l’infrastructure électrique vieillissante, éliminer l’amiante au plafond, améliorer la qualité du béton, isoler les fenêtres et réparer le toit.

La bibliothèque, conçue pour une population de 110 000 résidents, ne répond plus aux besoins des 249 000 personnes vivant à Regina, selon le recensement de 2021.

Comité catalyseur

La présentation est conçue alors que la Ville établit un nouveau mandat pour un comité catalyseur censé coordonner des projets de revitalisation du centre-ville, question de développer les infrastructures en tandem plutôt qu’en silos.

Les projets pourraient permettre de remplacer le centre aquatique Lawson vieillissant ainsi que le centre Brandt.

Une étude de faisabilité pourrait être menée afin de construire un centre multifonctionnel de baseball.

Ces projets sont censés générer de la croissance, du développement économique et du financement privé pour diverses infrastructures de la ville.

Avec les informations d’Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !