•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retard possible d’un an sur le prolongement du train léger d’Ottawa vers l’ouest

Un train à l'arrêt près de 3 passagers en attente.

Des passagers attendent l'ouverture des portes du train.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

Le prolongement du train léger sur rail vers l'ouest pourrait être retardé jusqu'à un an, soit en 2026. C’est la porte que vient d’ouvrir OC Transpo dans le cadre d’une note de service trimestrielle sur l’étape 2 du train léger sur rail de l’O-Train. 

Selon OC Transpo, ce report survient en raison de contraintes importantes qui s'exercent sur son échéancier.

Des contraintes importantes de calendrier allant jusqu’à une année s’exercent sur le segment vers l’ouest. Les impacts potentiels des grèves, des problèmes d’approvisionnement et autres événements de 2022 sont encore à l’étude, affirme Michael Morgan, directeur du Programme de construction du train léger, dans une note de service transmise au Conseil de ville d’Ottawa.

Le prolongement vers l'ouest devait arriver à échéance en 2025.

Découragement et déception d’usagers

Laura Shantz, membre du Groupe des usagers du transport en commun d'Ottawa s’est dite découragée en apprenant la nouvelle, ajoutant que c’est de mauvais augure pour l’avenir du réseau de transport de la ville.

Une femme pose devant une station de bus.

Laura Shantz, membre du Groupe des usagers de transport en commun d'Ottawa

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Ce qu’on a vu la semaine dernière, c’est qu’il y avait beaucoup d’annulations de [trajets d’autobus] [...] On avait beaucoup d’espoir que tous les problèmes allaient s’arrêter une fois que le train serait lancé [dans sa phase 1]. Mais maintenant, d’avoir un an de plus avant que le train soit lancé [dans sa phase 2], ça indique qu’il y aura peut-être des problèmes avec les autobus pour encore quelques années, a-t-elle commenté dimanche.

Sam Hersh, le porte-parole du groupe communautaire Horizon Ottawa, qui milite pour une ville agréable pour tous, parle d’un autre échec pour le projet.

Ces jours-ci, avec les centaines d'annulations [de trajets d’autobus] et un poids de plus avec le projet retardé, il y a beaucoup de raisons pour les résidents qui sont contribuables et des usagers du transport en commun d’être déçus. Je pense que c’est un autre échec dans l’histoire de notre transport en commun, a-t-il dit.

Toutefois, les travaux de prolongement vers l'est vont bon train et devraient respecter l'échéance de mai 2024, selon la note de M. Morgan. En avril dernier, le maire Jim Watson avait toutefois évoqué la possibilité que cela puisse attendre la fin de l'année 2024.

Quant à la ligne Trillium, elle devrait faire l’objet d’un transfert à la Ville à l’été 2023.

Rappelons que les audiences publiques de la Commission d’enquête sur le train léger d’Ottawa ont pris fin au mois de juillet dernier. L’équipe de la Commission devrait rendre son rapport public à l’automne. Celle-ci a notamment pour mandat d’enquêter sur les raisons des retards dans la livraison de la première phase du train léger, de même que sur les nombreux problèmes rencontrés par le système depuis son lancement.

Avec les informations de Rebecca Kwan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !