•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie du traversier Holiday Island : le Saaremaa I prendra la relève sous peu

Le traversier NM Saaremaa I au quai de Caribou.

Les tests sur le traversier NM Saaremaa I devraient prendre de sept à dix jours, selon la société Northumberland Ferries.

Photo : CBC / Patrick Morrell

Radio-Canada

Le traversier qui prendra la relève du NM Holiday Island entre Caribou, en Nouvelle-Écosse, et Wood Islands, à l’Île-du-Prince-Édouard, est arrivé en Nouvelle-Écosse tard vendredi.

Don Cormier, vice-président de Northumberland Ferries, a indiqué que le NM Saaremaa I demeurera à Caribou pendant les sept à dix prochains jours pendant qu’il sera évalué, mais aucune date n’a été fixée pour l'entrée en service du navire.

Photo aérienne des deux traversiers à quai.

Les traversiers NM Saaremaa I, à gauche, et NM Holiday Island, à droite, au quai de Caribou, en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC / Patrick Morrell

Don Cormier a déclaré que pendant les essais, le transporteur cherchera principalement à savoir si le Saaremaa I convient à ses installations d’amarrage.

Le traversier Holiday Island a été mis hors service après un incendie en mer qui a causé l’évacuation de plus de 200 personnes le 22 juillet.

Le NM Confederation, l’autre navire de Northumberland Ferries, effectue davantage de traversées quotidiennes pour rattraper une partie du retard causé par l’incident du 22 juillet.

Encore beaucoup de travail

Il y a une légère modification qui doit être faite au navire, admet M. Cormier.

« Par la suite, il faudra déployer beaucoup d’efforts pour former notre personnel, pour former toutes les équipes concernées afin que ces opérations se déroulent en toute sécurité. Et il y a aussi quelques modifications [à apporter] dans les zones pour passagers. »

— Une citation de  Don Cormier, vice-président de Northumberland Ferries

Don Cormier a déclaré que Northumberland Ferries a pris des mesures pour s’assurer que le navire puisse accoster à Wood Islands.

De la fumée noire s'échappe du dessus du traversier. Une rampe de secours orange est déployée pour permettre aux passagers de prendre place à bord d'un canot de sauvetage.

Photo de l'incendie à bord du traversier Holiday Island entre l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse le 22 juillet 2022.

Photo : CBC / Shane Hennessey

Il y a essentiellement quelques ajustements qui doivent être faits, a-t-il renchéri.

Nous allons revoir tous les dessins et entreprendre les vérifications nécessaires avec les architectes navals. Les défenses que nous mettons aux côtés du navire n'imposent aucune sorte de problèmes structurels avec le navire. Cela prendra un peu de temps.

La pose des défenses — qui protègent les côtés d’un navire — devrait commencer dimanche. Entre-temps, Don Cormier dit que le personnel a commencé à s’entraîner pour le service pendant le voyage du navire à partir de Trois-Rivières, au Québec, mercredi.

Date de reprise bientôt

Vue aérienne d'un traversier et d'un autre gros bateau.

Vue aérienne du NM Saaremaa I (en haut) et du traversier Holiday Island (en bas), actuellement amarrés au quai de Caribou, en Nouvelle-Écosse

Photo : CBC / Patrick Morrell

Par ailleurs, Northumberland Ferries travaille simultanément à modifier ses services d’alimentation de l’équipement à bord du Saaremaa I.

« Les prochains jours nous aideront, alors nous serons probablement en mesure de confirmer de plus près la date à laquelle le navire entrera en service. Mais il est certain que nous parlons d’une période de plus d’une semaine. »

— Une citation de  Don Cormier, vice-président de Northumberland Ferries

Le Saaremaa I a été bien entretenu, nous sommes très positifs sur les perspectives du navire. Mais nous prenons les choses une étape à la fois.

Le NM Saaremaa I appartient à la Société des traversiers du Québec. Il peut accueillir 110 véhicules et 600 passagers, contre 155 véhicules et 399 passagers pour le Holiday Island.

D’après un reportage de Tony Davis, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !