•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Réseau de santé Horizon engage des personnes chargées de surveiller les patients

L'Hôpital régional Dr Everett Chalmers de Fredericton.

L'Hôpital régional Dr Everett Chalmers de Fredericton

Photo : Réseau de santé Horizon

Radio-Canada

Le Réseau de santé Horizon engage des personnes chargées de surveiller les patients lorsqu’ils se trouvent dans la salle d’attente à l’urgence. C’est le décès d’un patient à l’Hôpital régional Dr Everett Chalmers de Fredericton qui a poussé le réseau à agir ainsi.

Ces travailleurs seront déployés dans les hôpitaux de Fredericton, Saint-Jean, Moncton, Miramichi et Waterville.

Essentiellement, ces travailleurs de la santé seront dans des services d’urgence pour surveiller l’état [de santé] des personnes qui attendent d’être soignées, a expliqué la présidente et PDG par intérim du Réseau de santé Horizon, Margaret Melanson, à l’émission de CBC Information Morning in the Summer.

Et ils pourront se diriger rapidement vers l’infirmière de triage pour lui dire qu’un patient est en détresse, que son état s’aggrave, que sa douleur devient plus aiguë ou qu’il doit être réévalué pour ce qui est de l'ordre des priorités, a-t-elle dit.

Margaret Melanson.

Margaret Melanson, PDG et présidente par intérim du Réseau de santé Horizon

Photo : Réseau de santé Horizon

Selon elle, chacune des cinq salles d’urgence concernées sera munie d’un de ces travailleurs en tout temps.

Mme Melanson dit qu’une infirmière auxiliaire autorisée était auparavant chargée de cette tâche, mais la pénurie de personnel a forcé ces infirmières à accompagner d'autres tâches dans les salles d’urgence.

Donc, ce que nous avons fait, c’est augmenter le nombre de personnes qui font ce travail dans les salles d’attente, donc ce n’est pas seulement une infirmière auxiliaire autorisée, c'est un travailleur spécialisé en services aux patients, explique-t-elle.

Et heureusement, cet été, nous avons beaucoup d’étudiants en soins infirmiers qui sont bien formés pour vérifier les signes vitaux, offrir des mesures de confort et interagir avec les patients dont nous avons parlé, précise la PDG par intérim.

Mme Melanson dit que c'est le décès d’un patient dans la salle d'urgence à l'hôpital de Fredericton le 12 juillet qui a provoqué la mise sur pied de cette mesure.

La circonstance a poussé le réseau à lancer une enquête. Plus tard lors de cette même semaine, le premier ministre, Blaine Higgs, a mis à la porte le PDG et président du réseau de santé, John Dornan.

Il a aussi révoqué les conseils d'administration des deux réseaux de santé, Horizon et Vitalité, en les remplaçant par des fiduciaires.

Avec les informations d’Aidan Cox, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !