•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept adolescents de Barraute pilotent leur propre entreprise

Jordan Bessette et Lucas Parent derrière un présentoir de maïs soufflé.

Jordan Bessette et Lucas Parent vendent leur maïs soufflé au Marché public de Barraute.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Des adolescents ont pu vivre l’expérience de fonder et gérer leur propre entreprise cet été.

À Barraute, sept participants âgés de 12 à 14 ans ont ainsi pu être initiés à l’entrepreneuriat grâce à l’initiative Pilote ton projet, du Mouvement de la relève d’Amos-région (MRAR).

On vise les jeunes de 12 à 17 ans. Ce qu’on veut leur permettre, c’est de tester le métier d’entrepreneur, consolider leurs habiletés, développer leur savoir-être et leur savoir-faire. Donc, c’est vraiment un apprentissage tout au long du projet, explique Marie-France Petit, intervenante jeunesse en développement de projets du MRAR.

Zoé Demers, Yasmin Pitre Goyette, Jordan Bessette, Ellia St-Pierre, Luca Parent, Tania Pitre Goyette et Marie-France derrière une pancarte du Mouvement de la relève d'Amos-région.

Zoé Demers, Yasmin Pitre Goyette et Jordan Bessette. Derrière : Ellia St-Pierre, Luca Parent, Tania Pitre Goyette et Marie-France Petit, du MRAR. Emmanuel Kollar était absent lors de notre passage.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Une tournée des classes de Barraute a eu lieu au printemps afin de recruter de jeunes entrepreneurs en herbe. Les volontaires ont ensuite pu participer à quatre ateliers préparatoires pour monter leur projet d’entreprise.

« Les jeunes ont le défi de devoir présenter toute leur entreprise à celui qu’on appelle le pilote expert. Une fois que leur entreprise est approuvée, on donne un montant de 150 dollars en fonds de démarrage à chaque équipe. »

— Une citation de  Marie-France Petit

Elle souligne que l’Élan maison des jeunes rurale, la SADC Barraute Senneterre Quévillon, l’école secondaire Natagan, la Municipalité de Barraute et Plonge! Vis tes passions sont des partenaires de l’activité.

Des bougies parfumées recherchées

Cinq entreprises ont ainsi vu le jour au cours de l'été. Les entrepreneurs en herbe ont fait différents apprentissages chaque semaine. Ils devaient produire leur marchandise, déterminer leur valeur, les promouvoir sur Facebook, puis les écouler chaque vendredi au Marché public de Barraute.

Ellia St-Pierre, 12 ans, et Zoé Demers, 13 ans, ont fondé Ellia & Zoé.

On avait une idée de plantes, mais on s’est dit que ce n’était pas assez. Zoé a eu l’idée qu’on pourrait faire des bougies, qu’on pourrait prendre des feuilles de nos plantes et les mettre dans nos bougies pour les décorer, raconte Ellia.

Ellia St-Pierre et Zoé Demers sont assises en classe devant des ordinateurs portables.

Ellia St-Pierre et Zoé Demers préparent leur liste de prix pour vendre leurs bougies au Marché public de Barraute.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

J’avais pensé mettre des pétales de fleurs dans nos bougies, mais ça n’a pas marché, parce qu’on n’en a pas trouvé. J’ai essayé d’en faire sécher moi-même, et ça n’a pas fonctionné. Donc, finalement, on a pris des brillants qu’on a mis dans nos bougies. Une de nos sortes, pomme grenade, plaît vraiment beaucoup, renchérit Zoé, qui explique que le tandem a fait différents essais pour trouver les bons parfums.

Du maïs soufflé populaire

Jordan Bessette, 12 ans, s’est joint au projet de son ami Lucas Parent, 14 ans, de produire et vendre du maïs soufflé avec différentes saveurs. Leur entreprise s’appelle Pop ton maïs.

Nous vendons beaucoup de sortes, mais là, pour l’instant, il y en a juste deux qui font fureur : cracker jack et au beurre. Donc, on va se concentrer là-dessus pour le dernier kiosque [5 août]. Il ne nous reste plus de stock quand on repart du Marché public, précise fièrement Jordan. Ce dernier adore son expérience cet été.

« Je trouve ça le fun. Je passe du temps avec mon meilleur ami et on aime faire de la cuisine, faire du popcorn. Ça m’aide aussi à devenir plus mature, je trouve, parce que je m’en vais en secondaire 1. Je suis jeune pour faire ce genre de projet, mais j’ai commencé, j’ai aimé ça et je suis resté. »

— Une citation de  Jordan Bessette

Trois autres entreprises

Les trois autres entreprises relèvent chacune d’un entrepreneur seul.

Tania Pitre Goyette tient des boucles d'oreilles et un porte-clés dans ses mains.

Tania Pitre Goyette vend des boucles d'oreilles et des porte-clés qu'elle fabrique avec son entreprise T-Bijoux.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Tania Pitre Goyette, 13 ans, fabrique et vend des bijoux et des porte-clés au sein de T-Bijoux.

Sa jumelle Yasmine fait des bracelets, des porte-clés et des sous-plats qu’elle vend sous la raison sociale Les petites créations.

Yasmine Pitre Goyette et Marie-France Petit sont assises dans un local. Marie-France Petit prend des notes dans un cahier.

Yasmine Pitre Goyette fait une rencontre de suivi avec l'intervenante jeunesse Marie-France Petit.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Pour sa part, Emmanuel Kollar, 14 ans, offre pour une deuxième année ses services de réparation et de vente de pièces pour planches à roulettes avec son entreprise Help Rider.

Si Pilote ton projet est terminé depuis le 5 août, certaines entreprises pourraient vendre leurs produits lors d’événements comme la Foire du camionneur de Barraute.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !