•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dawn Walker et son fils Vincent Jansen retrouvés sains et saufs en Oregon

Dawn Walker, portée disparue depuis le 22 juillet 2022.

Dawn Walker, a été portée disparue depuis le 22 juillet 2022.

Photo : FSIN

Mercia Mooseely

Le Service de police de Saskatoon et les autorités américaines ont annoncé que Dawn Walker et son fils Vincent Jansen ont été retrouvés sains et saufs à Oregon City, en Oregon, aux États-Unis.

Ces deux personnes, qui manquaient à l’appel depuis le 22 juillet dernier, ont été retrouvées vers 11 h 30, vendredi matin, et sont en bonne santé.

Selon la police de Saskatoon, des démarches sont en cours pour assurer leur retour au Canada.

Plusieurs organismes des deux côtés de la frontière ont collaboré pour retrouver cette femme autochtone et son fils, qui sont originaires de la Saskatchewan.

Selon les résultats préliminaires de l’enquête, Dawn Walker et son fils ont illégalement traversé la frontière américaine. Les autorités américaines sont en train d’évaluer les implications résultant de leur entrée illégale sur le territoire et de potentielles actions à venir.

En attendant, Dawn Walker sera renvoyée au Canada et interrogée par les enquêteurs canadiens à son retour à Saskatoon.

Par ailleurs, la police de Saskatoon affirme qu’elle fait des démarches pour assigner la garde de Vincent Jansen à un tuteur légal.

Plus d’informations seront dévoilées lundi lors d’une conférence de presse, selon la police.

De son côté, la mère de Dawn Walker, Theresa Walker, se réjouit que sa fille et son petit-fils aient été retrouvés sains et saufs.

« Nos prières ont été exaucées. Ces 15 derniers jours n’ont pas été faciles pour notre famille et notre communauté. »

— Une citation de  Theresa Walker, mère de Dawn Walker

Theresa Walker remercie tous ceux qui ont aidé à chercher Dawn Walker et son fils et reconnaît qu’il y aura beaucoup de défis à surmonter dans les prochains jours. Elle affirme qu’elle continuera à soutenir sa fille.

Pour sa part, la vice-cheffe de la Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN), Heather Bear, estime que plusieurs raisons complexes peuvent expliquer la disparition des femmes autochtones.

Elle avance que la FSIN suivra de près la procédure légale dans cette affaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !