•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La relance de Lithium Amérique du Nord est sur les rails

Photo aérienne de Lithium Amérique du Nord à La Corne.

Le site de Lithium Amérique du Nord à La Corne

Photo : Mathieu Dupuis

Les travaux de relance des activités de Lithium Amérique du Nord avancent rondement à La Corne.

La compagnie Sayona Mining estime que 30 % des travaux d’amélioration sont complétés à l’usine, où on prévoit produire du concentré de spodumène d’ici mars 2023.

Une cinquantaine de travailleurs s’affairent sur le site et Sayona Mining prévoit doubler son effectif d’ici la fin de l’année.

Nous avons fait l’achat d’équipements de qualité pour relancer la production avec un concentré de qualité, souligne Cindy Valence, cheffe de la direction du développement durable chez Sayona Mining.

« Il faut optimiser le procédé pour s’assurer d’avoir un concentré de spodumène à 6 %. Ça s’inscrit dans notre engagement de mettre en œuvre la deuxième transformation d’ici cinq ans. Ça va faciliter la production de carbonate ou d’hydroxyde de qualité, selon le choix qui sera fait. »

— Une citation de  Cindy Valence, cheffe de la direction du développement durable chez Sayona Mining

Le minerai de La Corne et de La Motte

Pour la relance de ses activités, Sayona Mining utilisera le minerai présent dans son gisement de La Corne, qui a été exploité par les anciens propriétaires de 2012 à 2014 puis en 2017. L’entreprise a pour objectif d'y ajouter le minerai de son site Authier à La Motte quand celui-ci aura franchi le processus d’approbation.

Nous sommes toujours à l’étape de l’amendement de notre étude d’impacts, ajoute Mme Valence. De là vont découler d’autres actions par la suite, mais nous pouvons démarrer en 2023 avec le minerai du site de La Corne.

Sayona Mining, qui investira 100 millions de dollars dans la relance de Lithium Amérique du Nord, dit avoir obtenu jusqu’ici 97 % des permis nécessaires à la relance de la production. L’entreprise a aussi versé 28 millions en garantie financière pour le plan de restauration à la fin de la vie utile de la mine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !