•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le festival MooseFest est de retour à Saint-Isidore-de-Bellevue

Un musicien joue de la guitare lors du festival Moosefest en 2021.

MooseFest a accueilli 150 visiteurs en 2021 dans la salle communautaire de Bellevue.

Photo : Mark Poppen

Radio-Canada

Le festival MooseFest est de retour à Saint-Isidore-de-Bellevue le samedi. Les organisateurs Mark Poppen et Joel Gaudet sont fiers d'accueillir plusieurs groupes des Prairies sur une scène érigée sur le terrain de sport de leur communauté.

On pourra y voir les groupes W3APONS et The Radiant de Saskatoon. Ils se joindront aux Northern Royals et a Ex Ømerta de Winnipeg, ainsi qu’a Traitors’ Gate de Prince Albert, et The Hourhand de Regina.

L’artiste fransaskoise Christie-Anne Blondeau et le musicien Cole Van Woert du groupe The Hourhand, vont également collaborer pour offrir une performance de blues rock francophone.

Au total, les organisateurs promettent près de 12 heures de musique. Les visiteurs peuvent camper sur place.

La passion comme motivation

MooseFest est l'œuvre de deux mélomanes, Joel Gaudet et Mark Poppen. L’idée est venue au fil de leur balado The Sit Down Podcast, dont chaque épisode est dédié à un musicien ou un groupe canadien.

On parle de musique tout le temps, on connaît plein de musiciens, puis on s'est dit que ça serait fun de les avoir à Bellevue, raconte Joel Gaudet .

Le premier festival s’est donc un peu organisé sur un coup de tête. On a eu six semaines pour tout organiser, nous avons programmé tous les artistes pendant un week-end, raconte Mark Poppen.

Le festival a eu lieu juste au bon moment, les restrictions sanitaires ont été levées juste à temps... comme nous l'avions espéré, ajoute-t-il.

Tenir un festival, dans une pandémie, dans une petite communauté loin des grands centres : un pari risqué?

Oui et non, répond Jennifer Poppin, collaboratrice de MooseFest : Des fois c'est bon d’avoir quelque chose d’un peu fou, ça permet de piquer l'intérêt des gens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !