•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légère hausse du taux de chômage dans trois provinces de l’Atlantique

Une personne consulte les petites annonces d'un journal, à la recherche d'un emploi.

Le Nouveau-Brunswick a connu la plus forte hausse du taux de chômage de l'Atlantique, alors que seule la Nouvelle-Écosse a connu une baisse.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick a connu en juillet 2022 la plus forte hausse du taux de chômage au Canada. En Atlantique, seule la Nouvelle-Écosse a connu une baisse.

Statistique Canada a publié vendredi ses données mensuelles sur la population active pour la période de juin à juillet 2022.

Selon l’agence, le taux de chômage du Nouveau-Brunswick a augmenté d’exactement un point de pourcentage, pour atteindre 7,1 %. Dans toutes les autres provinces canadiennes où le taux de chômage a augmenté, la hausse est inférieure à un point de pourcentage.

Dans les autres provinces de l'Atlantique, le taux de chômage atteint 10,2 % à Terre-Neuve-et-Labrador (une hausse de 0,3 point de pourcentage) et il atteint 5,7 % à l’Île-du-Prince-Édouard (une hausse de 0,8 point).

En Nouvelle-Écosse, par contre, le taux de chômage a reculé de plus d’un point de pourcentage. Il est passé de 7 % à 5,9 %.

La Nouvelle-Écosse a gagné 1600 emplois, tandis que les pertes sont de 1200 au Nouveau-Brunswick, de 2300 à l’Île-du-Prince-Édouard et de 1100 à Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans l'ensemble du Canada, le taux de chômage en juillet est demeuré à 4,9 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !