•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme arrêté après des tirs ayant fait des blessés dans la Nation crie de Bunibonibee

Plan rapproché du logo de la GRC sur un véhicule.

La population de la nation crie de Bunibonibee avait été confinée. (archives)

Photo : Radio-Canada / David Bell

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) d’Oxford House a annoncé jeudi avoir arrêté un homme d’une vingtaine d'années originaire de la Première Nation crie de Bunibonibee, après un échange de tirs ayant fait quatre blessés.

L’homme, qui a été arrêté mardi et se trouve, depuis, en détention, doit comparaître devant les tribunaux jeudi. Il devra répondre de plusieurs chefs d’accusation, dont ceux d'agression armée, de voies de faits graves ou encore de braquage avec arme à feu.

Dimanche, la GRC indiquait que deux hommes et deux adolescents de la communauté située dans le nord du Manitoba avaient été blessés par des armes à feu et transportés par avion à Winnipeg.

Le chef de la Nation crie de Bunibonibee, Richard Hart, expliquait alors que la population avait été confinée pour assurer sa protection : Nous ne savions pas qui était le tireur ou à qui nous avions affaire, avait-il déclaré.

Malgré cette arrestation, la GRC précise que l’enquête se poursuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !