•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba ne fera pas appel d’une décision sur des fonds pour les enfants placés

Façade du tribunal du Manitoba.

La décision du gouvernement de ne pas interjeter appel soulage de nombreux membres des Premières Nations (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement manitobain assure qu'il ne fera pas appel de la décision de justice, qui a conclu que le Manitoba avait détourné des centaines de millions de dollars en financement fédéraux destinés aux enfants pris en charge.

L’affaire concernait précisément l’allocation spéciale pour enfants (ASE), qui est censée fournir aux enfants pris en charge le même financement que pour d’autres enfants à travers l’Allocation canadienne pour enfants ou la prestation pour enfants handicapés.

En mai 2022, un juge de la Cour du Banc de la Reine a affirmé qu’entre 2006 et 2019, la province a indûment prélevé plus de 334 millions de dollars, dont 251 millions de dollars destinés à des agences de services à l'enfance et à la famille autochtones.

Une décision dont se félicite la cheffe régionale de l’Assemblée des Premières Nations, Cindy Woodhouse. Après de nombreuses années de lutte, le gouvernement du Manitoba a finalement décidé de faire ce qu'il fallait, explique-t-elle dans un communiqué.

Au mois de mai, lorsque la décision a été rendue, des agences et des dirigeants autochtones – dont l'ancien sénateur du Manitoba Murray Sinclair – avaient supplié le gouvernement de ne pas faire appel.

Selon lui, ne pas faire appel revient à respecter les engagements pris relativement à la réconciliation.

Avec les informations de Ian Froese.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !