•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chantier Louis-Hippolyte-La Fontaine coûtera 900 M$ de plus que prévu

Trois voies sur six seront fermées dans le tunnel pour les trois prochaines années en raison de travaux de réfection.

Une image en plongée de l'entrée du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.

Les travaux occasionnent déjà une forte congestion à certaines occasions près du pont Jacques-Cartier.

Photo : Gouvernement du Québec

Radio-Canada

Un état de dégradation plus prononcé que prévu du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine obligera Québec à débourser 900 millions de dollars de plus pour les travaux de réfection, a annoncé François Bonnardel, le ministre des Transports.

En outre, le chantier nécessitera la fermeture de la moitié de ses voies, soit trois sur six, entre novembre 2022 et 2025, une décision qui affectera les quelque 120 000 véhicules qui passent quotidiennement par cette artère, une des principales du réseau métropolitain montréalais.

Dès cet automne, une seule voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal, a précisé le ministère des Transports, qui anticipe aussi des répercussions sur le transport de marchandises. Les camions représentent 13 % des véhicules qui empruntent ce tunnel entre l’île de Montréal et la Rive-Sud.

Le début du chantier a révélé un état de dégradation avancée, notamment au niveau de la voûte, qui n'aurait pas pu être décelé avant, a fait valoir M. Bonnardel jeudi.

« Rénover une vieille infrastructure routière, c’est un peu comme rénover une vieille maison. Parfois, on a de très mauvaises surprises, et c’est le cas ici. »

— Une citation de  François Bonnardel, ministre des Transports

Ces travaux visent à assurer la pérennité du tunnel pour les 40 prochaines années, a-t-il ajouté en conférence de presse en rappelant que le tunnel a été inauguré en 1967.

Québec et Ottawa avaient initialement investi conjointement plus de 500 millions de dollars dans les travaux de réfection du tunnel, mais c'est Québec qui absorbera l'intégralité des coûts supplémentaires des travaux, a indiqué le ministre Bonnardel.

Également présente à l'annonce, la ministre déléguée aux Transports ainsi que ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal a reconnu les entraves à venir [qui] vont causer des maux de tête aux usagers.

« Je sais que la situation sera difficile, mais nous vous demandons de faire preuve de patience et de vigilance. »

— Une citation de  Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports ainsi que ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Autres options offertes

Le gouvernement propose différentes mesures d’atténuation aux automobilistes dont les déplacements dépendent du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Les lignes d’autobus 520, 521, 532 et 461 seront gratuites dès le début des entraves majeures.

La navette fluviale entre Boucherville et le parc de la Promenade-Bellerive sera maintenue jusqu’en novembre 2022 avec des ajouts de service les fins de semaine.

Un meilleur accès au métro de Longueuil sera également étudié, a indiqué Mme Rouleau.

De premières mesures d'atténuation ont été mises en œuvre en décembre 2021, notamment une voie réservée aux autobus, aux taxis et au covoiturage sur l’autoroute 20 en direction de Montréal ou encore l’ajout de quelque 800 places de stationnement incitatif à Boucherville et à Belœil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !