•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vente du monastère Notre-Dame-de-Mistassini : la MRC de Maria-Chapdelaine intéressée

Deux femmes discutent avec un moine devant un monastère.

Des citoyennes s'inquiètent aussi pour l'avenir du monastère Notre-Dame-de-Mistassini. Sur la photo, les soeurs Marie et Johanne Tremblay discutent avec l'abbé Clément Charbonneau.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Un seul acheteur aurait officiellement approché les Pères trappistes de Dolbeau-Mistassini pour acquérir le monastère Notre-Dame-de-Mistassini ainsi que 1400 hectares de terres.

Si Dolbeau-Mistassini ne compte pas faire l'acquisition de ce domaine, la MRC de Maria-Chapdelaine se dit maintenant très intéressée à le faire.

À ce jour, seulement une personne d'une organisation locale parapublique s'est montrée intéressée à faire l'acquisition du domaine mis en vente pour 5 M$, selon l'abbé et supérieur du monastère, Clément Charbonneau.

Il n'a cependant pas voulu révéler son identité, le projet proposé étant embryonnaire.

Le monastère, le bâtiment, en tout cas, j’ai de la misère à imaginer ce qu’on pourrait faire avec. Peut-être que des gens auront beaucoup plus d’imagination que moi. C’est sûr que s’il y avait un projet pour garder une mémoire des Pères trappistes via le bâtiment, ce serait intéressant, a-t-il indiqué.

Sept moines demeurent toujours au monastère, dont trois qui ont plus de 90 ans.

Du côté de la MRC, le préfet Luc Simard espère rencontrer prochainement les Pères trappistes pour discuter d'une possible acquisition. Il voit en ce site un véritable potentiel historique, touristique et agricole. La MRC, qui en fait un dossier prioritaire, commence à mobiliser les villes et d'autres organisations locales pour que ça ne passe pas au privé.

On sait que le parc régional des Grandes-Rivières a déjà le sentier Monasteriorum qui est là. Il n’y a pas de droits d’accès, de servitudes en tant que tels, donc, il faut consolider ça. La Ville de Dolbeau-Mistassini aussi a des droits d’accès pour des sentiers de motoneige, de ski de fond et de vélo de montagne, donc, il y a tout ça aussi à consolider. Mais je pense que ce qu’il faut regarder, moi, je tends la perche aux Pères de regarder comment on pourrait faire un partenariat avec la MRC pour garder ça public, a lancé Luc Simard.

Luc Simard sourit devant des arbres.

Le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

La communauté religieuse n'a pas de critères pour sélectionner un projet. Elle souhaite seulement que le monastère et les terres fassent l'objet d'une seule transaction.

Deux citoyennes de Dolbeau-Mistassini s’inquiètent aussi pour l’avenir du monastère.

C’est une partie de l’histoire de tout le monde, de la mienne comme celle des autres. C’est quand même touchant de voir que ça fait partie du patrimoine et qu’on va peut-être le perdre, a déclaré Marie Tremblay.

La soeur de cette dernière, Johanne Tremblay, croit qu’une solution peut être trouvée dans la population.

Les gens de la région, ce sont des gens qui sont vraiment dynamiques et créatifs. Est-ce qu’on est capables de se regrouper et se dire : "Non, on ne laisse pas partir ça?" a-t-elle ajouté.

D’après un reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !