•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un film de science-fiction de Stéphane Lafleur en première mondiale au TIFF

Quatre astronautes son assemblés en demi-cercle dans une vallée sur la planète mars.

Une scène du film « Viking », de Stéphane Lafleur

Photo : Films Opale

Radio-Canada

Huit ans après la sortie de son dernier long métrage, Tu dors Nicole, Stéphane Lafleur présentera son nouveau film, Viking, en première mondiale au 47e Festival international du film de Toronto (TIFF). Cette comédie dramatique teintée de science-fiction, dont la bande-annonce vient d’être dévoilée, raconte les préparatifs d’une mission sur la planète Mars.

Viking a été sélectionné dans la section compétitive Platform, qui regroupe annuellement depuis 2015 une dizaine de films considérés comme particulièrement novateurs et originaux. Le gagnant ou la gagnante recevra une bourse de 20 000 $.

Parmi les œuvres qui y ont été présentées par le passé, mentionnons Jackie, de Pablo Larraín, Moonlight, de Barry Jenkins – quelques mois avant qu’il ne remporte l’Oscar du meilleur film, en 2017 –, et Les oiseaux ivres, d’Ivan Grbovic, couronné cette année au Gala Québec Cinéma.

Équipe B

Viking met en vedette Steve Laplante, Larissa Corriveau, Fabiola N. Aladin, Hamza Haq, Denis Houle, Marie Brassard et Martin-David Peters. L'intrigue porte sur cinq personnes qui ont été recrutées par la Société Viking afin de collaborer à la première mission habitée sur Mars.

Elles ont été choisies en raison des similarités psychologiques qu’elles partagent avec les cinq astronautes qui se rendront sur la planète rouge. Ces volontaires forment donc une équipe B d'alter ego qui vivront l’aventure en parallèle, en huis clos sur Terre.

Le protagoniste de Viking est un professeur d'éducation physique qui a toujours rêvé d’être astronaute. Le film est décrit par la production comme une allégorie moderne [...] sur les décalages qui existent entre nos aspirations et la réalité.

Une deuxième sélection au TIFF

Le tournage s’est déroulé à Vaudreuil, au Québec, ainsi que dans la région de Calgary, en Alberta. Le scénario a été coécrit par Stéphane Lafleur et Éric K. Boulianne (Avant qu'on explose, Prank). Les images sont signées Sara Mishara, lauréate cette année de l’Iris de la meilleure direction de la photographie pour Les oiseaux ivres.

Stéphane Lafleur – qui occupe aussi les fonctions de monteur de cinéma et de chanteur et guitariste au sein du groupe de folk Avec pas d'casque – marque ainsi son retour au TIFF quinze ans après y avoir présenté Continental, un film sans fusil, qui lui avait valu le prix du meilleur premier film canadien.

Une biographie sur Emily Brontë

Les droits de distribution au Canada d’un autre film présenté en première mondiale dans la section Platform, Emily, ont par ailleurs été acquis par Sphère Films, a annoncé la société québécoise mercredi.

Le rôle-titre de ce film biographique sur l’écrivaine britannique Emily Brontë est assuré par Emma Mackey, vedette de la série Netflix Éducation sexuelle (Sex Education).

Il s’agit du premier long métrage que l’actrice australienne Frances O’Connor (Lettres de Mansfield Park, La conjuration 2) signe à titre de réalisatrice.

Morte en 1848 à l’âge de 30 ans, Emily Brontë a écrit l’un des classiques les plus célèbres de la littérature mondiale, Les hauts de Hurlevent (Wuthering Heights). Ce roman d’amour au romantisme exacerbé a été adapté une douzaine de fois au cinéma.

Emily prendra l’affiche dans les salles canadiennes dans quelques mois, selon Sphère Films.

Le 47e Festival international du film de Toronto se déroulera du 8 au 18 septembre. La programmation complète et les dates de projection seront communiquées d’ici le 23 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !