•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les meilleurs paracyclistes au monde à l’attaque des rues à Québec

La paracycliste canadienne Marie-Claude Molnar, sur son vélo, le pouce levé, aux Jeux olympiques de Rio, en 2016.

La paracycliste canadienne Marie-Claude Molnar aux Jeux olympiques de Rio, en 2016.

Photo : Angela Burger

Quelque 300 athlètes en provenance de plus de 35 pays pédaleront dans les rues de Charlesbourg et Beauport, de jeudi à dimanche, dans le cadre de la première Coupe du monde de paracyclisme de Québec. Une occasion de faire découvrir leur sport que les meilleurs athlètes de la province accueillent à bras ouverts.

Je vais avoir beaucoup de monde de la famille proche et élargie qui vont être ici. C’est vraiment excitant de leur montrer pour la première fois ça a l’air de quoi, en personne, une course de calibre international, lance tout sourire Charles Moreau, double médaillé des Jeux paralympiques de Rio.

Devenu paraplégique suite à un accident de la route, en 2008, l’athlète de Victoriaville a participé à des compétitions partout à travers le monde, depuis une décennie, sur son vélo à main, mais jamais aussi près de chez lui.

Même son de cloche chez sa coéquipière de l’équipe nationale Marie-Claude Molnar, qui ne cache pas sa hâte de montrer aux gens de Québec ce que les meilleurs paracyclistes peuvent faire.

C’est un sport qui commence à gagner beaucoup en popularité et en visibilité. On espère inspirer des gens et des jeunes à bouger un peu plus, relate la double championne du monde.

Un parcours hors du centre-ville

À la veille du début de la compétition, mercredi, des athlètes d’un peu partout dans le monde s’affairaient déjà à étudier le parcours en vélo, tandem, tricycle et vélo à main.

La carte du trajet.

C'est sur ce trajet de près de 9 kilomètres que se dérouleront les courses contre la montre, les 4 et 5 août, et les courses sur route, les 6 et 7 août.

Photo : Coupe du Monde Route Paracyclisme

Président du Conseil d'administration de Cyclisme Canada, Pierre Laflamme ne cache pas que son organisation voulait faire découvrir un autre coin de Québec que le centre-ville, déjà amplement exploité lors des Grands Prix cyclistes.

On voulait montrer qu’il y a d’autres endroits magnifiques dans la région de Québec qui sont propices à tenir des compétitions internationales, explique-t-il.

Le résultat fait le bonheur des athlètes, assure Marie-Claude Molnar au sujet du tracé partant près de la polyvalente de Charlesbourg pour ensuite aller longer les terres des Sœurs de la Charité. Le parcours est d’une qualité fantastique avec des virages techniques, des montées, des descentes et des paysages à couper le souffle. Ça va être corsé.

Partie remise pour Marie-Ève Croteau?

À une semaine des championnats mondiaux, tenus à Baie-Comeau, ce sont tous les meilleurs paracyclistes de la planète qui sont à Québec. Répartis dans différentes catégories selon leur handicap, les athlètes se mesureront d’abord au contre la montre, jeudi et vendredi, puis en course sur route, samedi et dimanche.

L'athlète pose avec son vélo adapté.

Marie-Ève Croteau

Photo : Comité paralympique canadien

Forcée de regarder la compétition comme simple spectatrice en raison d’une bactérie contractée il y a quelques semaines, la vedette locale Marie-Ève Croteau espère pour sa part que le public sera au rendez-vous. Car cette première Coupe du monde pourrait ouvrir la porte à d'autres.

On espère ravoir une Coupe du monde de paracyclisme dans le futur pour que Marie-Ève puisse réaliser son rêve de courir autour de chez elle, annonce déjà Pierre Laflamme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !