•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les indicateurs d’algues dans le lac Érié sont au rouge, selon un rapport

Le lac Supérieur lors d'une journée d'octobre orageuse.

L'état environnemental du lac Supérieur est jugé « bon » par ce rapport. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Radio-Canada

Un rapport récemment publié montre l’évolution de l’environnement des Grands Lacs au cours des 50 dernières années.

Le Canada et les États-Unis ont signé l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs il y a 50 ans. Celui-ci visait à restaurer et à protéger l’environnement des Grands Lacs.

La version 2022 du Rapport d’état des Grands Lacs nous apprend que la qualité de l’environnement des Grands Lacs est passable avec une tendance inchangée. Cette situation est due aux énormes progrès réalisés pour restaurer et protéger les Grands Lacs au cours des dernières décennies, peut-on lire dans le rapport (Nouvelle fenêtre).

On constate des améliorations substantielles de la santé des Grands Lacs [si on compare la situation actuelle à celle de 1972]. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous avons terminé notre travail, a déclaré John Hartig, chercheur invité au Great Lakes Institute for Environmental Research [Institut des Grands Lacs pour la recherche environnementale, traduction libre] de l'Université de Windsor.

Algues préoccupantes

Les sous-indicateurs à l’appui de l’évaluation des éléments nutritifs et des algues inquiètent particulièrement en ce qui a trait au lac Érié.

Nous savons que dans la partie ouest du lac Érié, nous avons encore des proliférations d'algues [...] nuisibles, et nous en avons aussi dans la baie Saginaw et dans la baie de Green. Nous avons toujours, tout particulièrement du côté américain, l'héritage de la révolution industrielle dans les sédiments contaminés. Et il y a encore une perte et une dégradation d'habitats importants, par exemple les zones humides, a-t-il déclaré.

Et, bien sûr, nous sommes maintenant aux prises avec les changements climatiques.

Les deux pays ainsi que plusieurs organisations sont à l'origine de ce rapport qui utilise une quarantaine d'indicateurs pour calculer l'évaluation globale.

Chaque lac a reçu la mention bon si la plupart ou la totalité des composants de l'écosystème sont dans un état acceptable ou la mention passable si certains composants de l'écosystème sont dans un état acceptable.

Seule exception : le lac Érié, qui est dans un état médiocre, ce qui signifie que très peu ou pas de composants de l'écosystème sont dans un état acceptable, principalement en raison de la prolifération des algues.

Un tableau présente des données.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les sous-indicateurs à l’appui de l’évaluation des éléments nutritifs et des algues tels qu'indiqués dans le « Rapport d’état des Grands Lacs 2022 ».

Photo : Rapport d’état des Grands Lacs 2022

Je pense qu'évidemment, au lac Érié, il y a une forte densité de population et de vastes terres agricoles autour. Il a connu un développement industriel majeur, il fait partie du cœur industriel, a expliqué M. Hartig.

Le temps presse

Nous avons encore du travail à accomplir. Les changements climatiques représentent un multiplicateur de menaces, a-t-il déclaré. Cela signifie qu'il va être plus difficile de résoudre les problèmes de prolifération d'algues. Il sera plus difficile de résoudre certains des problèmes d'assainissement des contaminants et de ruissellement des sources agricoles diffuses que nous connaissons.

Selon M. Hartig, la bonne nouvelle, c'est qu'en s'attaquant maintenant à ces problèmes, les contribuables et le gouvernement feront des économies à long terme.

Nous devons y penser comme à un investissement qui nous rapportera des bénéfices et nous devons aussi y penser comme à un cadeau pour les générations futures, a-t-il déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !