•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La journaliste Martine Biron sera candidate pour la CAQ

Elle se présentera dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière.

Martine Biron à la radio de Radio-Canada.

Martine Biron était jusqu'à tout récemment analyste politique à Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

La Coalition avenir Québec (CAQ) a recruté une nouvelle candidate vedette dans les médias. Radio-Canada a appris que la journaliste parlementaire Martine Biron briguera les suffrages du parti aux élections du 3 octobre. Elle sera candidate dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière, dans l'ouest de Lévis.

Cette annonce survient quelques heures après celle du départ du vétéran Marc Picard, qui siégeait à l'Assemblée nationale depuis 2003.

Martine Biron agissait jusqu'à tout récemment comme analyste politique pour Radio-Canada.

La directrice de l'information de la société d'État, Luce Julien, confirme avoir appris la nouvelle mercredi. Nous respectons sa décision de se lancer en politique, a-t-elle déclaré lorsqu'elle a été jointe par la salle des nouvelles de Radio-Canada.

Martine Biron a demandé à profiter d'un congé non rémunéré jusqu'au jour des élections. En cas de victoire, la journaliste devra bien entendu quitter son emploi.

Bannière

La conférence de presse qui confirmera la candidature de la CAQ dans Chutes-de-la-Chaudière aura lieu la semaine prochaine. En attendant, la principale intéressée a fait savoir à Radio-Canada qu'elle ne souhaitait pas accorder d'entrevue.

La candidature de Martine Biron s'ajoutera à celles de plusieurs autres figures médiatiques qui ont récemment décidé de se joindre à la CAQ, notamment Bernard Drainville dans la circonscription voisine de Lévis, Caroline St-Hilaire dans Sherbrooke, Kariane Bourassa dans Charlevoix–Côte-de-Beaupré et Pascale Déry dans Repentigny.

Chutes-de-la-Chaudière, un château fort caquiste

Marc Picard a toujours été élu avec des majorités confortables dans Chutes-de-la-Chaudière. Son avance en 2018 avait été de 19 739 voix. Au Québec, seul Éric Lefebvre, dans Arthabaska, avait récolté une majorité encore plus forte : le caquiste l'avait emporté avec 20 425 votes de plus que son principal adversaire.

Chutes-de-la-Chaudière se trouve néanmoins dans la mire du Parti conservateur du Québec (PCQ). Son chef, Éric Duhaime, a notamment songé à s'y présenter avant de finalement opter pour Chauveau.

Le PCQ n'a pas encore présenté son candidat dans Chutes-de-la-Chaudière. Pour l'instant, Caroline Thibault, de Québec solidaire, est la seule à avoir annoncé ses couleurs dans cette circonscription de Chaudière-Appalaches, qui englobe l'ouest de la ville de Lévis.

Questionné à propos du saut de Mme Biron en politique, Éric Duhaime a souligné que Chutes-de-la-Chaudière avait été une des premières [circonscriptions] à voter pour l'Action démocratique du Québec, en 2003, et a dit espérer qu'elle soit une des premières aussi à voter conservateur le soir du 3 octobre prochain.

Le directeur des communications du Parti québécois à l'Assemblée nationale, Louis Lyonnais, a également réagi sur Twitter. J'apprécie bien [Martine Biron], mais jusqu'à tout récemment, on discutait encore en toute confiance de stratégie en "off", a-t-il souligné. Depuis quand sait-elle qu'elle sera candidate?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !