•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de cathéters épiduraux : l’Est-du-Québec épargné jusqu’à maintenant

Une femme enceinte allongée sur une table d'opération.

Chaque année, environ 60 000 femmes reçoivent une épidurale, selon l’Association des anesthésiologistes du Québec (archives).

Photo : iStock / FatCamera

Alors qu’une pénurie de cathéters épiduraux est appréhendée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), la situation dans l’Est-du-Québec est plutôt stable pour l’instant : le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord auraient une quantité de cathéters suffisante en réserve.

D’après le MSSS la situation touche déjà plusieurs provinces. Actuellement, une pénurie mondiale de cathéters épiduraux affecte à des degrés divers l’Ontario, la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba, explique par courriel le responsable aux relations médias, Robert Maranda.

Toujours selon M. Maranda, une situation de pénurie est aussi à prévoir au Québec pour les cathéters épiduraux entre autres auprès des trois fournisseurs, BBRaun, Smith Medical et Téléflex Médical, qui approvisionnent les établissements du réseau de la santé et des services sociaux de la province.

Toutefois, sur la Côte-Nord, la situation est stable, d’après la responsable aux communications du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, Marlène Joseph Blais. Dans l’immédiat, il n’y a pas d’impact sur les usagers puisque nous avons du matériel en quantité suffisante pour les prochaines semaines, explique-t-elle.

De l’autre côté du fleuve, le CISSS du Bas-Saint-Laurent travaille en collaboration avec le MSSS afin de limiter les impacts de cette pénurie. Des livraisons sont attendues d’ici quelques semaines pour sécuriser nos inventaires. Il n’y a pas de répercussion actuellement de notre côté, confirme le porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel.

De son côté, le porte-parole du CISSS de la Gaspésie, Jean Morin, affirme lui aussi qu’il n’y a aucun enjeu de stock de cathéters pour le moment.

Au moment de publier ces lignes, le CISSS des Îles-de-la-Madeleine n'avait pas répondu à nos demandes d'entrevue.

Chaque année, environ 60 000 femmes reçoivent une épidurale, selon l’Association des anesthésiologistes du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !