•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frustration et colère face aux primes de la médecin en chef Deena Hinshaw

La médecin hygiéniste en chef de l'Alberta à un podium. Elle porte des lunettes et une frange.

La Dre Deena Hinshaw a reçu près de 600 000 $ en salaire et indemnités en 2021.

Photo : Chris Schwarz/Government of Alberta

Radio-Canada

Le dévoilement du montant des primes versées en 2021 à la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta a provoqué incompréhension et mécontentement, autant chez les politiciens que chez les syndicats des professionnels de la santé de la province.

La Dre Deena Hinshaw a reçu des versements de 227 911 $, l’an dernier, en plus de son salaire annuel de 363 634 $. Selon le porte-parole du ministère de la Santé, Mark Feldbusch, ces indemnités ont couvert les heures supplémentaires au-delà de 45 heures travaillées par semaine.

Le gouvernement a pris de mauvaises décisions depuis deux ans, a réagi le candidat à la course à la direction du Parti conservateur uni (PCU) Brian Jean. C’est une nouvelle insulte. Le cabinet doit s’expliquer.

Même s’il était ministre des Finances, l’autre candidat dans cette même course Travis Toews n’était pas au courant de l’existence de ces primes, selon sa porte-parole Christine Myatt.

Enquête publique demandée

L’une de leurs opposantes et ancienne ministre des Services sociaux et communautaires, Rajan Sawhney, a indiqué par courriel qu’elle non plus n’avait pas fait partie du processus de décision. Elle a appelé à l’établissement d’une enquête publique sur la réponse gouvernementale à la pandémie.

Le député indépendant Todd Loewen a, lui aussi, promis la mise en place d’une enquête sur la gestion de la pandémie s’il est choisi comme chef du PCU.

La députée de Chestermere-Strathmore Leela Aheer a cependant mis les politiciens en garde contre des conclusions trop hâtives. Selon la candidate au poste de leader du PCU, le gouvernement doit expliquer comment les indemnités aux 107 gestionnaires de l’État ont été calculées pour atteindre un montant total de 2,4 millions de dollars. Le public est indigné, en ce moment, parce qu’il ne comprend pas, fait-elle valoir.

Les candidats à la course à la direction du parti conservateur uni, de gauche à droite: Todd Loewen, Danielle Smith, Rajan Sawhney, Rebecca Schulz, Leela Aheer, Travis Toews, and Brian Jean. Photo prise à Medicine Hat, le 27 juillet 2022.

Les candidats à la direction du Parti conservateur uni sont mécontents des primes versées à la Dre Deena Hinshaw.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Pour la candidate Danielle Smith, ces compensations sont toutefois une gifle au visage des professionnels de la santé. C’est clair que nous n’avons jamais été tous ensemble [face à la pandémie], puisque certains se faisaient de gros sous, a-t-elle souligné.

Le président du syndicat qui représente près de 30 000 de ces professionnels partage son opinion. Mike Parker, de Health Sciences Association of Alberta, trouve ces primes d’autant plus insultantes que le gouvernement a entamé les négociations avec son syndicat avec une offre de 11 % de réduction de salaire.

Je me suis sentie très insultée pour nos membres et pour d’autres dans le secteur de la santé, a également dit Bonnie Gostola, vice-présidente du syndicat des employés de la fonction publique de l’Alberta (AUPE).

Les 55 000 employés de la santé qu’AUPE représente sont en plein vote d’un nouveau contrat qui ne prévoit aucune augmentation de salaire pour 2020-2021 et qui envisage de légères hausses par la suite.

Avec les informations de Janet French

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !