•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Glissement de terrain dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine

De la terre s'écroule sous une route.

Un cours d'eau passe dans un ponceau sous le boulevard des Estacades dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Magalie Masson

Radio-Canada

Un périmètre de sécurité a été établi sur le boulevard des Estacades, dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières, en raison d’un mouvement de sol survenu jeudi un peu après 17 h.

Les pluies exceptionnelles de jeudi dernier sont probablement à l'origine de l'accident. On a eu une pluie de récurrence 100 ans, donc les probabilités que ce coup d’eau là arrive c’est d’une fois tous les 100 ans, confie le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Mikaël Morrissette.

Un ponceau, une partie du trottoir et la piste cyclable qui bordait la route ont été endommagés à la suite des fortes pluies. Personne n'a été blessé. Le périmètre de sécurité a été établi rapidement, ajoute-t-il.

Des cônes orange et des barrières sur le bord du boulevard des Estacades.

Les automobilistes, les piétons et les cyclistes doivent faire un détour lorsqu'ils passent sur cette portion du boulevard des Estacades.

Photo : Radio-Canada / Magalie Masson

Une partie du boulevard des Estacades est fermée pour une durée indéterminée. Le tronçon en question est celui entre les rues Pie-XII et Ogden.

La Ville de Trois-Rivières a confié un contrat d'une valeur de plus de 100 000 $ à une firme externe pour la réalisation de travaux d’urgence.

Les travaux visant à sécuriser les berges ont débuté mercredi. La Ville espère qu’ils seront terminés avant le début de la fin de semaine. Sur place, une partie du terrain a été creusée davantage. Cette manœuvre fait partie des travaux demandés par la Ville.

« L'érosion des berges est un dossier qui préoccupe énormément. »

— Une citation de  Mikaël Morrissette, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières

Une réalité régionale

Une grande partie de la région de la Mauricie est sur une base de sol argileux, et par-dessus cela, il y a du sable. Lorsque le sable est gorgé d’eau, ça amène des situations propices aux mouvements de sol, explique le directeur du bureau de la sécurité civile et de la sécurité incendie en Mauricie et au Centre-du-Québec, Sylvain Gallant.

Le ravinement est survenu près du parc Ogden et à proximité de l’aire écologique du ruisseau Lachapelle, précise M. Gallant, qui ajoute qu’un ruisseau passe par un ponceau sous le boulevard des Estacades.

Un glissement de terrain a fait s'écrouler de grosses quantités de terre.

Le trottoir d'un côté du boulevard des Estacades a été endommagé par ce glissement de terrain.

Photo : Radio-Canada / Magalie Masson

Une zone à risque

Le secteur où s’est produit le glissement de terrain est considéré comme une zone à risque selon Données Québec. Les résidents du quartier ne sont pas en danger pour autant, croit M. Gallant.

Une carte

Une partie des terrains qui bordent la rivière Saint-Maurice est considérée à risque de glissement de terrain selon Données Québec.

Photo : Données Québec

C’est un endroit où il y a déjà eu des mouvements de sol [...]. Par contre, ce sont des mouvements de sol très superficiels. On n’appréhende pas de catastrophe à cet endroit-là ni à d’autres endroits présentement, précise-t-il.

Avec des informations de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !