•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moncton a dépensé 200 000 $ pour garder le poste de la GRC sécuritaire

Un petit édifice de trois étages.

Le poste du détachement Codiac de la Gendarmerie royale du Canada à Moncton a été construit dans les années 1970. Des inspections effectuées récemment ont fait état de nombreux problèmes à corriger.

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Radio-Canada

De récents rapports font état de nombreux problèmes de sécurité dans le poste de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Moncton. La Municipalité consacre des centaines de milliers de dollars pour les régler en attendant la fin de la construction du nouveau poste de police.

Les dépenses répondent aux recommandations des rapports découlant de plusieurs inspections effectuées au cours des derniers mois. Le réseau CBC a obtenu les rapports en vertu d’une demande d'accès à l’information.

Les divers rapports mentionnent une génératrice de secours qui dégageait de la fumée dans l’édifice, des lampes de sorties d’urgence qui ne fonctionnaient pas, des rallonges électriques fixées à des prises de courant avec du ruban adhésif et employées en permanence, des extincteurs qui doivent être inspectés chaque année et qui ne l’ont pas été depuis 2010, des trous dans des murs pare-feu, des tuiles retirées du plafond à cause de fuites, entre autres problèmes.

Des rallonges électriques fixées à des prises de courant.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un rapport de consultants indique que des rallonges électriques servent en permanence dans le poste de la GRC à Moncton parce que l’édifice manque de prises de courant par endroits.

Photo : Gracieuseté : Ville de Moncton

Moncton a déjà dépensé 200 000 $ pour corriger des problèmes et la somme totale pourrait atteindre 600 000 $, estime la directrice des installations municipales, Sherry Trenholm, parce qu’il y a encore du travail à faire.

Le problème des lampes de sorties d’urgence est réglé, une nouvelle génératrice a été installée à l’extérieur, les fuites dans le toit ont été réparées, souligne Mme Trenholm. La Municipalité veut aussi améliorer le système d’alerte en cas d’incendie, ajoute-t-elle.

Il faut faire en sorte que les occupants de l’édifice puissent travailler en toute sécurité en attendant le déménagement, explique Mme Trenholm. L’édifice est sécuritaire, selon elle.

Un nouveau poste en 2025

L’ancien poste doit demeurer utilisable jusqu'en 2025, la date prévue pour l’ouverture du nouveau poste de 57 millions de dollars en construction à l’heure actuelle.

Des ouvriers construisent la fondation de l'édifice.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chantier du nouveau poste de police de Moncton, le long de la rue Albert, le 27 juillet 2022.

Photo : Radio-Canada / Shane Fowler

La Fédération de la police nationale, qui représente les membres de la GRC, explique dans une déclaration qu’elle n’en peut plus d’attendre le nouveau poste à Moncton.

D’après un reportage de Shane Magee, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !