•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Blue Jays vont chercher des renforts à la date limite des échanges

Anthony Bass lance une balle dans l'uniforme des Marlins de Miami.

Le releveur Anthony Bass a déjà évolué pour les Blue Jays, en 2020.

Photo : Associated Press / Mary Altaffer

Les Blue Jays de Toronto ont bouclé un échange avec les Marlins de Miami, mardi, afin de garnir leur enclos de releveurs d'un peu de profondeur en vue de la fin de la saison et des séries éliminatoires.

L'équipe de baseball de la Ville Reine a mis la main sur les lanceurs droitiers Anthony Bass et Zach Pop en échange du joueur d'avant-champ Jordan Groshans, 82e plus bel espoir du baseball majeur.

Dans le cadre de cet échange, Toronto fera aussi l'acquisition d'un joueur qui sera nommé plus tard, a annoncé l'équipe.

Pour Bass, 34 ans, il s'agit d'un retour avec les Blue Jays. Il a joué pour Toronto en 2020, prenant alors part à 26 rencontres.

Au cours de la saison avec les Marlins de Miami, l'Américain a enregistré les meilleures statistiques de sa carrière. En 45 matchs, il a maintenu une moyenne de points mérités par match de 1,41 et retiré au moins un frappeur sur des prises par manche.

Quant à Pop, un Canadien de 25 ans originaire de Brampton, en Ontario, il a aussi des liens avec les Blue Jays. Ces derniers l'ont repêché au 23e tour de l'encan de 2014 alors qu'il était à l'école secondaire. Il n'a cependant jamais signé de contrat avec Toronto, étant repêché à nouveau trois ans plus tard par les Dodgers de Los Angeles avec lesquels il a entamé sa carrière.

Ce dernier n'en est qu'à sa deuxième saison dans les Majeures. Il a pris part à 18 matchs avec les Marlins cette année. Il a lancé une vingtaine de manches. Il avait pris part à 50 parties l'an dernier.

Un choix de premier tour de Toronto en 2018, Jordan Groshans évoluait à Buffalo cette année, avec l'équipe affiliée aux Jays dans le niveau AAA. Il n'avait encore jamais fait le saut dans la MLB.

En échangeant Groshans, les Jays se sont départis de trois de leurs quatre derniers choix de premier tour au repêchage de la MLB. Gunnar Hoglund (2021) et Austin Martin (2020) ont été échangés contre Matt Chapman et José Berríos, respectivement.

Pour faire de la place à Bass et Pop au sein de sa formation, Toronto a désigné pour assignation Anthony Banda et vu Andrew Vasquez quitter l'équipe par le biais du ballottage.

Deux autres échanges avant l'heure limite

Les Blue Jays ont conclu deux autres transactions avant que la cloche ne sonne, mardi après-midi.

Toronto a d'abord acquis le lanceur droitier Mitch White des Dodgers de Los Angeles. Ce dernier s'apparente à Ross Stripling, cinquième partant des Blue Jays, alors qu'il peut servir tant comme partant que comme releveur.

Cette saison, l'athlète de 27 ans a entamé 10 rencontres pour les Dodgers et fait cinq autres apparitions en relève. Il montre un dossier d'une victoire et deux défaites et une moyenne de points mérités de 3,70.

Dans cette entente, Toronto a aussi fait l'acquisition du jeune joueur d'avant-champ Alex De Jesus. En retour, l'équipe de la Ville Reine a cédé les lanceurs Moises Brito et Nick Frasso.

Whit Merrifield réalise un relais du deuxième but lors d'un match de baseball.

Whit Merrifield n'est pas vacciné contre la COVID-19 à l'heure actuelle.

Photo : Associated Press / Colin E. Braley

Les Blue Jays ont aussi obtenu le joueur d'utilité Whit Merrifield des Royals de Kansas City contre les services du lanceur Max Castillo et du voltigeur Samad Taylor.

Merrifield peut évoluer à l'avant-champ comme au champ extérieur. Il constitue une belle police d'assurance pour George Springer, en particulier, qui est blessé au coude à l'heure actuelle.

Cependant, l'Américain de 33 ans, nommé deux fois au match des étoiles ces dernières années, n'est pas vacciné contre la COVID-19 et ne pourra donc pas jouer à Toronto d'ici à ce qu'ils reçoivent les doses nécessaires pour entrer au Canada. Il avait justement raté le passage des Royals au Canada il y a quelques semaines.

En entrevue avec les journalistes de Kansas City, il a toutefois indiqué la semaine dernière qu'il était ouvert à recevoir le vaccin si cela était le seul obstacle entre lui et une participation en séries éliminatoires.

Les Blue Jays n'ont pas encore eu de discussions avec lui à cet effet, a indiqué le directeur général Ross Atkins au réseau Sportsnet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !