•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’abord annulées, les lectures de contes de Barbada auront bien lieu à Saint-Laurent

Barbada tenant un livre devant plusieurs enfants assis et assises sur le sol, dans une garderie.

Cela fait plusieurs années que Barbada lit des contes aux enfants.

Photo : Shari Okeke/CBC

Fanny Bourel

Il y a un mois, l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal, avait décidé de déprogrammer l’activité L’heure du conte que la drag queen Barbada devait animer dans deux bibliothèques de l’arrondissement en raison d’un malaise exprimé par des personnes élues. Finalement, ces lectures de contes se dérouleront comme prévu au mois de novembre.

Le conseil de Saint-Laurent encouragera et respectera toujours l'art et la créativité, sous toutes ses formes. Voilà pourquoi nous sommes heureux d'avoir pu échanger avec Barbada lors d'une rencontre enrichissante pour tous, a indiqué, par communiqué, Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent.

Nous nous réjouissons de pouvoir accueillir Barbada dans les meilleures conditions à Saint-Laurent, a-t-il ajouté. 

De son côté, Barbada s’est réjouie du changement de position de l’arrondissement. Je suis contente [...] d'avoir pu échanger librement et dans le respect mutuel avec le conseil de Saint-Laurent. Il est important de répondre aux interrogations pour éviter tout malentendu, a-t-elle déclaré dans ce même communiqué. 

Une frilosité de certaines communautés

La rencontre, qui a eu lieu ce lundi, a duré une bonne heure. Alan DeSousa et les autres personnes présentes ont montré une ouverture à la discussion, selon ce qu'a expliqué Barbada en entrevue à Radio-Canada.

Selon cette dernière, le conseil de Saint-Laurent a réalisé avoir pris trop rapidement la décision d'annuler, il y a un mois, les deux lectures de contes. Les personnes ayant participé à la réunion ont également évoqué, entre autres, la frilosité de certaines communautés de l'arrondissement à voir une drag queen parler d'homosexualité ou de sexualité à des enfants.

Barbada a été rassurante quant à ses intentions. Je leur ai expliqué que ce n'est pas ce dont je parle directement lors de mes lectures de contes, dit-elle.

La drag queen a aussi constaté que le conseil de Saint-Laurent avait besoin d'être guidé dans sa réponse à apporter aux citoyens et citoyennes s'opposant à la tenue de L'heure du conte en raison de leurs préjugés. Il faut défaire les préjugés, et non pas annuler les activités, souligne Barbada, qui mise sur l'écoute pour lutter contre les a priori.

La drag queen animera donc son Heure du conte le 5 novembre à 10 h 30, à la Bibliothèque du Vieux-Saint-Laurent, puis à 14 h, à la Bibliothèque du Boisé. 

Une pétition réclamant une reprogrammation de ces lectures avait été lancée il y a environ un mois et obtenu 644 signatures. 

Cela fait six ans que Barbada, incarnée par l’enseignant en musique au primaire Sébastien Potvin, propose des lectures de contes aux enfants dans des bibliothèques, des écoles ou des garderies afin de donner le goût de la lecture aux plus jeunes.

Elle sera samedi 6 août à la Grande Bibliothèque, à Montréal, pour offrir une Heure du conte à l’occasion de la Semaine de la fierté, qui a commencé lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !