•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chaleur insoutenable dans des résidences de l’Université de Moncton

Lysa Reinhart n'en pouvait plus de la chaleur dans sa résidence universitaire, à Moncton.

Lysa Reinhart n'en pouvait plus de la chaleur dans sa résidence universitaire, à Moncton.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des étudiants dénoncent les conditions inconfortables dans lesquelles ils se trouvent en raison de la chaleur dans les résidences de l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Le sol était brûlant, je n’arrivais pas à dormir, le matelas était aussi brûlant et je devais faire pendant la nuit des allers-retours à la douche, raconte Lysa Reinhart, stagiaire au campus universitaire de Moncton.

Lysa Reinhart explique que les fenêtres de sa résidence n'ouvrent pas assez pour permettre un courant d'air.

Lysa Reinhart explique que les fenêtres de sa résidence, Pierre A. Landry, n'ouvrent pas assez pour permettre un courant d'air.

Photo : Radio-Canada

Elle logeait dans la résidence Pierre A. Landry, mais, il y a quelques jours, elle a changé de logement dans l’urgence.

La chaleur dans son logement était insupportable et cela faisait en sorte qu'elle n'arrivait plus à dormir ni à cuisiner.

« Du moment où j’ai senti que ça touchait aussi ma santé mentale, que vraiment je n'en pouvais plus, je me suis posé la question, je pense qu'il faudrait peut-être pas que je reste ici. »

— Une citation de  Lysa Reinhart

Sa situation n’est pas un cas isolé. Plusieurs étudiants ont confirmé à Radio-Canada qu'ils vivaient le même problème dans la résidence Pierre A. Landry.

Phenix Balloy trouve aussi qu'il fait trop chaud dans les résidences universitaires.

Phenix Balloy, qui habite dans la résidence Lafrance, trouve aussi qu'il fait trop chaud dans les résidences universitaires.

Photo : Radio-Canada

Du côté de la résidence Lafrance, la chaleur se fait également sentir, ce qui cause d'autres problèmes.

Déjà, comme de l'extérieur il fait vraiment chaud ces derniers temps, donc c'est vrai qu'à l'intérieur il fait encore plus chaud. Avec la chaleur, il y a des moustiques qui entrent facilement, c'est vrai que ce n’est pas facile avec tout ça, indique un étudiant, Phenix Balloy.

Il fait chaud partout, répond l’université

Des étudiants ont essayé de contacter l'université pour trouver une solution.

La direction des communications de l'Université de Moncton estime que le Service de logement est très ouvert et prêt à accommoder, dans la mesure du possible, les locataires qui communiquent leurs préoccupations [...].

Il précise également que les logements ne sont pas dotés d’air conditionné et que les locataires en sont informés. De plus, les locataires n'ont pas le droit d'installer de système de climatisation dans leur logement.

La résidence Pierre A. Landry à l'Université de Moncton, campus de Moncton.

La résidence Pierre A. Landry à l'Université de Moncton, campus de Moncton

Photo : Radio-Canada

Lysa Reinhart a toutefois été insatisfaite de la réponse du Service de logement lorsqu’elle l’a contacté pour l'informer de sa situation.

Nous comprenons la situation, mais la chaleur est le même problème partout et pour tout le monde, que ce soit dans les logements universitaires ou ailleurs. Nous ne pouvons malheureusement pas supprimer cela, lui a-t-on répondu par courriel.

Je ne me suis pas sentie considérée, surtout quand j'ai écrit le mail et qu'on m'a répondu assez sèchement que tout le monde subit la chaleur et que c'est comme ça, raconte-t-elle.

Un autre étudiant rencontré sur le campus a aussi déploré le manque d'aide et de ressources de la part de l'université pour aider les résidents à traverser cette vague de chaleur.

D’après un reportage de Mina Collin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !