•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Folklorama format réduit postpandémie

Assemblée de personnes en présence d'un homme qui sourit.

Le festival se présente comme une vitrine culturelle qui reflète la diversité du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Maad Chaara

Radio-Canada

Le festival Folklorama, de retour en présentiel après deux ans de pandémie, a débuté dimanche après-midi et se déploie à Winnipeg pendant deux semaines, jusqu’au 13 août.

Vous allez pouvoir visiter les expositions culturelles, voir un beau spectacle, prendre un verre et manger de la nourriture exceptionnelle, promet la coordonnatrice des arts ethnoculturels à Folklorama, Marina Lamontagne.

Le Pavillon canadien-français fera son apparition à partir de la semaine prochaine. Certains autres seront absents cette année, comme le fait remarquer Mme Lamontagne.

Le plus grand défi qu’on a dû surmonter, c’était d’inciter les pavillons à participer, explique-t-elle. On en a 24 cette année. En 2019 on en avait 45.

Pour un grand nombre de personnes dans notre équipe, c’est leur premier festival. Donc, on est excités, on est nerveux, mais on s’attend à ce que tout se passe bien, souligne la coordonnatrice.

Cette semaine, les visiteurs pourront explorer notamment les pavillons métis et ukrainiens.

L'ambassadeur jeunesse du Pavillon Ukraine-Kiev, à Folklorama, Danylo Kruk, le 31 juillet 2021.

«Ça fait longtemps que nous n’avons pas célébré la culture de cette façon, et Folklorama nous donne une belle vitrine pour rencontrer le public», affirme l'ambassadeur jeunesse du Pavillon Ukraine-Kiev Danylo Kruk.

Photo : Radio-Canada

Pour l'ambassadeur jeunesse du Pavillon Ukraine-Kiev, Danylo Kruk, 18 ans, il est important de souligner l'héritage de ce pays dans le contexte actuel.

Nous sommes tous dans une grande mosaïque, ensemble, et tout le monde a un rôle à jouer, dit M. Kruk.

Les festivaliers pourront acheter des billets à 1 $ pour les spectacles ayant lieu les lundis et mardis soirs.

Avec les informations de Patrick Foucault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !