•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction du musée provincial de la Nouvelle-Écosse est suspendue

Tim Houston photographié de profil à un lutrin devant deux micros. Derrière lui se trouve un grand écran sur lequel apparaît le logo du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse.

Le premier ministre Tim Houston (archives).

Photo : CBC / Jeorge Sadi

Radio-Canada

Le gouvernement progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse a mis en veilleuse la semaine dernière le projet de musée provincial des beaux-arts. La construction de la Galerie d’art de la Nouvelle-Écosse devait commencer plus tard cette année.

Selon le premier ministre néo-écossais Tim Houston, l’inflation et les coûts élevés des matériaux de construction incitent le gouvernement à suspendre le projet.

Tim Houston a affirmé aux médias, mercredi dernier à Province House, que le musée allait quand même être construit, mais au bon moment et avec le bon budget.

Un dessin d'un édifice à construire.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une illustration qui représente le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse, s'il était construit.

Photo : Art Gallery of Nova Scotia

Le musée provincial devait être construit sur le front de mer d’Halifax.

Il sera situé au même endroit, a ajouté Tim Houston. Les coûts sont hors de contrôle en ce moment.

Mardi, lors d’une conférence de presse où il avait annoncé la restructuration de cinq sociétés de la Couronne jumelées pour n’en former que deux, le premier ministre avait refusé de dire s’il allait simplement annuler le projet de musée provincial.

Pour justifier la décision, le bureau du premier ministre a partagé ses estimations du coût révisé du projet, mais a refusé de rendre publique l’analyse complète réalisée par l’entreprise de construction EllisDon.

Selon EllisDon, la construction du musée coûterait aujourd’hui 162 594 778 $ plutôt que la somme de 136 594 928 $ prévue en 2020.

C’est une somme supplémentaire de 25 855 850 $.

D’après Tim Houston, c’était le minimum que le gouvernement était capable d’accepter comme dépassement de coûts. Il affirme que si le projet allait de l’avant maintenant, les dépassements finiraient par être supérieurs à ces 25 millions.

Le front de mer d'Halifax vu des airs.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La construction du musée devait débuter cette année à cet endroit, à Halifax.

Photo : Radio-Canada

La construction de ce musée provincial avait été annoncée en avril 2019 par l’ancien gouvernement libéral. La province s’était engagée à y consacrer 70 millions de dollars, le gouvernement fédéral comptait octroyer 30 millions, et la Municipalité régionale d’Halifax promettait d’y contribuer 7 millions.

En novembre 2020, la Fondation Sobey et la Fondation Donald R. Sobey s’étaient engagées à y verser 10 millions de dollars.

Le projet annoncé avançait rondement, et sa suspension est accueillie avec une certaine résignation dans le milieu culturel.

Nous sommes déçus par la nouvelle, mais comprenons que la hausse des coûts de construction et la priorisation des infrastructures de soins de santé obligent la province à revoir ses priorités, a écrit dans un communiqué Grant Machum, le président par intérim du conseil des gouverneurs de ce futur musée provincial.

Schéma de l'édifice sur le front de mer.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une illustration qui représente le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse, s'il était construit.

Photo : Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse

Les chefs des deux partis d’opposition à l’Assemblée législative, Zach Churchill chez les libéraux et Claudia Chender au NPD, ont dit espérer que les économies à court terme réalisées par la mise en veilleuse du projet seront utilisées à bon escient par le gouvernement progressiste-conservateur. 

M. Churchill s'est aussi inquiété pour d'autres projets d'infrastructure qui pourraient être affectés par l'inflation, comme celui à l'Infirmerie d'Halifax — étape cruciale d'un mégaprojet de redéveloppement du Centre de la santé QEII qui doit coûter 2 milliards — pour lequel le gouvernement tarde à publier les appels d'offres.

Avec des renseignements de Stéphanie Blanchet de Simon Smith, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !