•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agropur : une entente de principe sera présentée aux salariés

Une usine laitière.

La grève à l'usine d'Agropur de Granby a donné des maux de tête aux producteurs de lait.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Les syndiqués en grève de l'usine d'Agropur à Granby seront appelés à se prononcer sur une nouvelle entente de principe cette semaine.

Lundi, le syndicat s'entretiendra avec l'employeur pour établir un protocole de retour au travail en cas d'acceptation de l'entente par les salariés.

Vendredi soir, tard, les parties ont convenu d'une entente de principe. [...] Dépendamment de la vitesse à laquelle on va établir le protocole, on peut dire qu'on va tenir une assemblée générale mercredi, a expliqué le coordonnateur régional à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), Bernard Cournoyer.

« C'est sûr que tout va se faire pour que les opérations reprennent le plus rapidement possible. »

— Une citation de  Bernard Cournoyer, coordonnateur régional à la CSD

La semaine dernière, Agropur disait vouloir déposer une offre complète et révisée qui permettrait notamment de résoudre la question litigieuse des horaires de travail.

Le syndicat croit aussi que l'offre a ce qu'il faut pour satisfaire ses membres. À partir du moment où on appelle ça une entente de principe, c'est que c'est satisfaisant d'un côté et de l'autre. En tout cas, c'est assez satisfaisant pour la présenter à l'assemblée générale, qui va décider de ce qu'on fait avec les propositions de part et d'autre.

Des manifestants brandissent des pancartes.

En juin, les 250 employés de l'usine d'Agropur à Granby ont voté à l'unanimité en faveur d'une grève générale illimitée.

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

Rappelons que la grève générale illimitée a été déclenchée le 29 juin dernier. Cette semaine, le syndicat a annoncé qu'il mettait en œuvre un programme destiné à trouver d'autres emplois pour les travailleurs qui le souhaiteraient durant le conflit. Les Producteurs de lait du Québec font également pression pour qu'une entente soit conclue rapidement. Ils peinent à faire transformer leur lait en raison de la grève.

Pour le moment, il n'y avait pas de gaspillage de lait en vue, mais ça pouvait causer des problèmes à moyen et long terme. Depuis le début, c'est une préoccupation pour nous. Le gaspillage alimentaire, personne n'est pour ça. On a signifié aux parties qu'on était prêts à négocier en tout temps pour essayer de trouver une solution au problème, a souligné Bernard Cournoyer.

Sur Twitter, le ministre du Travail, Jean Boulet a salué cette entente dimanche en fin d'après-midi.

Pour sa part, Agropur ne souhaite pas commenter le dossier tant que les employés n'auront pas statué sur l'entente de principe déposée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !