•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 déclarée à l’hôpital Queen Elizabeth de Charlottetown

L'entrée de l'urgence de l'hôpital.

L'hôpital Queen Elizabeth à Charlottetown (archives).

Photo : CBC / Steve Bruce

Radio-Canada

La régie de santé de l’Île-du-Prince-Édouard a déclaré samedi une éclosion de COVID-19 dans l’unité de réadaptation de l’hôpital Queen Elizabeth, à Charlottetown.

Jusqu’à nouvel ordre, il n’y aura pas de nouvelle admission à cette unité, sauf rare exception. Les visites aux patients sont elles aussi temporairement restreintes.

Plus tôt samedi, Santé Î.-P.-É. avait déclaré que les éclosions de COVID à l’hôpital Hillsborough et à l’hôpital Memorial du comté de Kings étaient désormais terminées.

En raison d’un manque de personnel, l’urgence à cet hôpital du comté de Kings ne sera ouverte que de 8 h à 15 h en fin de semaine.

Le système de santé de l’Île-du-Prince-Édouard fait face à une pression accrue ce mois-ci en raison d’une recrudescence de la pandémie de COVID. La semaine dernière, 135 employés de la régie de santé étaient absents du travail parce qu’ils avaient la COVID.

Près d’une dizaine d’employés qui avaient attrapé la COVID mais qui se portaient bien après une brève période de quarantaine ont même été appelés à travailler quand même, a déclaré le Dr Michael Gardam, pdg du réseau de santé de l’île.

Dans un communiqué diffusé jeudi, Santé Î.-P.-É. a aussi demandé aux citoyens de faire preuve de patience s’ils désirent obtenir un traitement de Paxlovid, car la demande est forte pour ce traitement contre la COVID-19.

La province indique que le Paxlovid est prescrit aux personnes âgées de 50 ans et plus. Pour les adultes de moins de 50 ans, il est prescrit à ceux qui sont immunodéprimés ou qui ont des problèmes de santé sous-jacents.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.