•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enquêteurs du BST peuvent enfin examiner le traversier qui a pris feu à l’Î.-P.-É.

Les enquêteurs ont pu monter à bord du Holiday Island pour la première fois samedi.

De la fumée noire s'échappe du dessus du traversier. Une rampe de secours orange est déployée pour permettre aux passagers de se diriger vers un canot de sauvetage.

Incendie à bord du traversier Holiday Island entre l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse le 22 juillet 2022.

Photo : CBC / Shane Hennessey

Radio-Canada

Huit jours après un incendie survenu à bord d'un des traversiers qui transportent des passagers et des véhicules entre l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse, les enquêteurs ont enfin pu monter à bord samedi.

La quantité d’eau à bord du Holiday Island empêchait jusqu’ici le personnel du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) de monter à bord du traversier, qui est amarré au quai de Wood Islands, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le 22 juillet, un incendie s’est déclaré à bord pendant une traversée, ce qui a forcé l’évacuation de plus de 200 personnes. Elles ont été ramenées sur la rive dans des embarcations de sauvetage. Personne n’a été blessé.

Des passagers sont évacués du traversier dans un bateau de sauvetage.

Des passagers sont évacués du traversier le 22 juillet.

Photo :  Brian Rogers

Suffisamment d’eau a pu être retirée du vaisseau vendredi pour permettre aux enquêteurs du BST d’y entrer samedi matin, a indiqué Don Cormier, vice-président de l’exploitant des traversiers, la société Northumberland Ferries.

Ces enquêteurs ont reçu le feu vert d’un chimiste de la marine qui a analysé la qualité de l’air à bord.

Deux employés du Bureau de la sécurité des transports vérifient leur équipement dans leur voiture.

Une équipe du Bureau de la sécurité des transports est arrivée à l'île il y a quelques jours, mais les enquêteurs n'ont pas pu monter à bord du traversier avant samedi matin.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Une équipe composée de quatre enquêteurs du BST est arrivée à l’île la semaine dernière.

Don Cormier, de Northumberland Ferries, ne sait pas combien de temps leur travail durera. L’accès au Holiday Island est restreint pour toute personne qui ne fait pas partie du bureau d’enquête et les assureurs attendront leur départ pour examiner le navire.

Les traversées entre Caribou, en Nouvelle-Écosse, et Wood Islands ont repris mercredi dernier après avoir été suspendues pendant cinq jours. Le traversier Confederation effectue maintenant les quatre voyages quotidiens entre les deux provinces maritimes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !