•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d’un pompier : « une icône du parachutisme canadien »

Un parachutiste portant un casque.

Jeffrey Dean était un parachutiste accompli.

Photo : Facebook/Skydive Rating Canada

Radio-Canada

Au sol, Jeffrey Dean était un pompier. Dans les airs, à des milliers de mètres au-dessus de la terre, il était une « icône canadienne du parachutisme ».

Les amis et les membres de la communauté de Fitzroy Harbour, le village rural d'Ottawa où le défunt habitait, se souviennent de cet homme de 45 ans comme d'un père dévoué, d'un parachutiste expert et d'une personne toujours prête à aider les autres.

Jeffrey Dean est décédé mercredi après-midi après avoir tenté un atterrissage près de l'aéroport d'Arnprior. 

Jeff était l'un des parachutistes les plus accomplis et les plus expérimentés du pays. Il a été un véritable mentor pour de nombreuses personnes pendant très longtemps, a déclaré Jake Mason, propriétaire de Parachute Ottawa.

Dans un communiqué diffusé jeudi matin, Parachute Ottawa a précisé que M. Dean avait plus de 4000 sauts à son actif.

Son parachute s'est déployé correctement, mais l'homme s'est blessé en atterrissant à la suite d'une manœuvre avancée, selon l'entreprise.

Il laisse dans le deuil sa femme et ses deux filles.

Une joie de vivre

Fitzroy Harbour est une petite communauté très unie, et plusieurs résidents ont déclaré avoir été bouleversés par la mort de M. Dean.

Kelly Tucker est voisine de la famille. Elle dit qu'elle connaît bien ses membres et qu'ils sont dévastés par cette perte.

C'était un père formidable. Il aimait ses enfants, dit-elle. [C'était] une âme très gentille qui aimait aider les gens et qui avait une vraie passion pour le parachutisme.

Jeffrey Dean était timide et tranquille, précise Mme Tucker. La seule chose dont il parlait avec tout le monde était son amour du parachutisme. Sa femme, poursuit-elle, lui a dit qu'il avait repoussé ses limites et essayé beaucoup de choses audacieuses depuis qu'il était enfant.

Il avait le goût de la vie et c'est une tragédie qu'il soit parti si tôt, ajoute-t-elle.

Jeffrey Dean en uniforme.

Une enquête est en cours sur le décès de Jeffrey Dean.

Photo : Gracieuseté : Service des incendies d'Ottawa

Le chef du Service des incendies d'Ottawa, Paul Hutt, a souligné que Jeffrey Dean s'était engagé comme pompier volontaire en 2010 et était devenu membre permanent en 2012.

Il était un membre bien-aimé du service, a écrit le chef sur Twitter avant de présenter ses condoléances à la famille et aux amis du défunt.

La communauté se mobilise pour soutenir la famille

La Police provinciale de l'Ontario et le ministère du Travail enquêtent sur l'incident. Parachute Ottawa a affirmé collaborer avec la police.

Dans une déclaration à CBC, le ministère a dit avoir été informé d'un décès à Arnprior mercredi, précisant que la personne décédée était travailleur autonome sous la marque Skydive Ratings Canada. Un inspecteur a été chargé de l'enquête.

Dans une publication diffusée sur Facebook par Skydive Ratings Canada, on souligne que M. Dean était l'un des fondateurs d'un projet visant à aider les jeunes parachutistes à devenir des entraîneurs et des instructeurs. 

Jeffrey Dean était un passionné d'escalade, de moto et de vélo de montagne, et était un élément essentiel de la communauté d'Ottawa, ajoute le communiqué. Il dirigeait également le programme Fire Venturers, qui aide les jeunes à faire l'expérience de la carrière de pompier, et était un véritable héros dans notre communauté.

Jeffrey Dean a rencontré sa femme en sautant en parachute, et toute sa famille s'est lancée dans cette activité.

Selon Mme Tucker, Fitzroy Harbour est secoué par ce qui s'est passé, mais le village se serre déjà les coudes pour soutenir la famille, en offrant des condoléances et en préparant des repas pendant le deuil.

Avec les informations de Dan Taekema, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !