•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Excuses du pape : insuffisantes pour mettre un baume sur les plaies des victimes

Gaétan Bégin regarde des photos de sa famille.

Gaétan Bégin s'est beaucoup impliqué dans le combat contre des membres du clergé catholique qui auraient perpétré des abus sexuels.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Radio-Canada

À elles seules, les excuses présentées par le pape François aux Autochtones et aux victimes d'abus sexuels perpétrés par des membres du clergé catholique sont insuffisantes. C'est ce que pense Gaétan Bégin, 82 ans, qui dit avoir subi des sévices lorsqu'il était jeune.

Selon lui, il s'agit d'un pas dans la bonne direction, mais il attend un acte de réparation concret pour réparer les milliers de vies brisées.

Rappelons que le pape a promis, lors de son passage au Québec, des actions fortes et un combat irréversible pour rendre justice aux victimes. Ces propos étaient attendus depuis longtemps.

Tant mieux, on s'en va en avant. Là, ce qui presse, c'est la réparation. C'est très important et il faut que ça se fasse le plus vite possible. Je suis déçu que le pape n'ait pas donné l'ordre de régler le dossier des victimes. Ça fait plus de 66 ans qu'on a détruit ma vie et j'aurais aimé entendre le pape demander de bouger­, a confié M. Bégin au micro de Par ici l'info.

« Il faut que ça se règle le plus vite et le mieux possible pour toutes les victimes. »

— Une citation de  Gaétan Bégin

Gaétan Bégin a d'ailleurs été incapable de regarder les émissions spéciales sur la visite du pape au pays présentées ces derniers jours. Il souhaite principalement que toutes les actions judiciaires entreprises par les victimes se règlent et que des compensations financières soient offertes aux victimes.

Je suis un des requérants dans le recours collectif contre le diocèse de Québec. Là, je vais avoir 82 ans dans quelques semaines, donc j'ai hâte pour toute ma famille. La souffrance a assez duré. Je connais des victimes qui sont mortes sans avoir reçu justice.

« Mon combat, je l'ai fait pour ma génération personnelle et pour les générations futures. »

— Une citation de  Gaétan Bégin

Cela fait maintenant près de deux ans que l'octogénaire est impliqué dans le recours collectif contre l'archidiocèse de Québec. Il y a quelques jours, avec d'autres victimes et des avocats, il a signé une lettre qu'il a envoyée à l'archevêque de Québec, Gérald Cyprien Lacroix, afin qu'il la remette au pape François.

Il nous a dit qu'il allait la remettre. Je n'en ai pas la preuve, mais je vais l'avoir. Je veux l'avoir absolument. [...] J'ai déjà écrit au pape François en 2015 et il n'y a pas eu de suivi.

Les proches de Gaétan Bégin ont eux aussi été soulagés de voir le pape présenter des excuses aux victimes.

On est contents de ça. [...] Ça a toujours été la honte et l'humiliation tout le temps. On a peur et on pense que ça va passer, mais ça ne passe pas. Là, je ne suis plus capable, mais je vais me battre jusqu'au bout, témoigne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !