•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire compte miser sur le logement pour sa campagne en Outaouais

Six personnes posent pour une photo devant une pancarte.

Gabriel Nadeau-Dubois était de passage en Outaouais pour présenter les cinq candidats de Québec solidaire.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

Radio-Canada

Québec solidaire compte faire de la crise du logement son cheval de bataille durant la campagne électorale prévue pour l'automne. Gabriel Nadeau-Dubois, le co-porte-parole du parti, était de passage dans la région pour présenter les cinq candidats.

Le co-porte-parole de Québec solidaire était à Gatineau ce vendredi. Gabriel Nadeau-Dubois est venu présenter les candidats de son parti pour les prochaines élections provinciales.

L'économiste Mathieu Perron-Dufour se présente dans Hull. Il veut faire du logement la priorité de sa campagne. On est en pleine crise en ce moment du point de vue du coût de la vie, fait valoir ce dernier, avant de souligner l'impact de la crise du logement sur cet enjeu.

Les deux qui se conjuguent, ça rend ça très difficile et c’est vrai à la grandeur de la province, poursuit le candidat. Selon ce dernier, la situation est particulièrement difficile en Outaouais.

Il y a des spécificités régionales comme la proximité d'Ottawa qui fait par exemple que beaucoup de gens déménagent ici, avance-t-il. Ça fait de la pression sur les logements disponibles et les loyers.

« Les mois passent et les choses ne changent pas. Il est temps qu’on s’attaque à cette problématique de manière importante. »

— Une citation de  Mathieu Perron-Dufour, candidat de Québec solidaire dans Hull

Québec solidaire affirme avoir des solutions pour régler cette crise de manière durable et efficace. Gabriel Nadeau-Dubois compte imposer le sujet lors de la campagne électorale de cet automne.

Nous aurons un plan chiffré ambitieux pour mettre en chantier 50 000 logements sociaux au Québec partout sur le territoire, parce qu’il n’y aura pas de sortie de la crise du logement si on n’augmente pas le nombre de logements disponibles pour les familles, affirme-t-il en point de presse.

Le parti compte également freiner la crise à court terme en installant un mécanisme de contrôle des loyers, en serrant la vis à des entreprises comme Airbnb.

M. Nadeau-Dubois a promis des annonces pour le logement en Outaouais. Nous avons la crédibilité pour régler ce problème-là, poursuit-il. Le parti du logement, c’est Québec solidaire.

« Qui a talonné François Legault sur la crise du logement depuis 4 ans? C'est Québec solidaire. Moi, je pense qu’on est capable au Québec de garantir un toit abordable à toutes les familles. »

— Une citation de  Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire

Le co-porte-parole du parti a également profité de sa présence pour faire quelques commentaires sur la santé, une autre priorité de Québec solidaire.

En ce moment, le temps d’attente en moyenne sur une civière en Outaouais, c’est plus de 21 heures, soulève-t-il. C'est un échec de la CAQ. C’est inadmissible que le système de santé soit dans un état aussi lamentable en Outaouais.

Les derniers avancements dans le dossier du nouvel hôpital sont une bonne nouvelle pour la région, à son avis, mais c'est encore trop peu. On est loin d’avoir construit l'hôpital en question, renchérit-il.

Il faut des portes d’entrée faciles et accessibles pour le système de santé, ajoute M. Nadeau-Dubois. Ce n’est pas normal d’aller à l’urgence si on a un petit bobo un soir de semaine.

Le parti souhaite rapprocher les soins de santé des gens, décentraliser le réseau et faire des CLSC la nouvelle porte d’entrée de notre système de santé au Québec.

Parmi les autres candidats se trouve Marie-Claude Latourelle, une orthophoniste, qui se présente dans Papineau. Elle est aux premières loges pour constater toutes les défaillances dans notre système public d’éducation, ajoute M. Nadeau-Dubois lors de sa présentation.

Mike Owen Sebagenzi, qui étudie en sciences politiques, tentera sa chance dans Pontiac. Il est l'incarnation du Québec diversifié et solidaire que nous voulons construire, peut-on lire dans le communiqué. Il est très impliqué dans sa communauté et cherche toujours de nouvelles façons de contribuer à transformer le Québec.

La militante syndicaliste Laura Avalos, qui travaille pour l'Alliance de la fonction publique du Canada, défendra Québec solidaire dans Gatineau, et Sabrina Labrecque-Boivin, une adjointe administrative, se présente dans Chapleau.

Elle soutient les initiatives qui favorisent l’implication des femmes dans leur communauté, particulièrement leur participation en politique, apprend-on au sujet de Mme Labrecque-Boivin. C’est son désir de justice sociale qui l’a motivée à faire le saut à Québec solidaire.

Avec les informations de Rosalie Sinclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !