•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg cherche à savoir si elle peut déplacer une voiture abandonnée depuis huit ans

Une voiture rouge est stationnée dans un espace vert.

Ce véhicule est stationné sur un terrain herbeux derrière une maison de la rue Centennial, à Winnipeg, depuis au moins huit ans. Les pneus sont dégonflés, et les roues sont enfoncées dans le sol.

Photo : Radio-Canada / Rudy Gauer

Radio-Canada

Un Winnipégois s'est plaint à deux reprises auprès de la Ville au sujet d’un véhicule qu’il considère comme « un fléau » dans le quartier de River Heights. La voiture est à l’abandon depuis plusieurs années, dans un espace herbeux à l’arrière d’une maison du quartier.

La voiture sport rouge à deux portières de la marque Eagle Talon est là depuis huit ans, affirme Michael Gillespie.

« Elle n’a jamais été déplacée. Personne ne semble s’en soucier. Je suis abasourdi. »

— Une citation de  Michael Gillespie, habitant de Winnipeg

Il dit que la voiture dérange le voisinage. Ses pneus sont à plat, et les roues se sont enfoncées dans le sol. Les rétroviseurs et les phares sont brisés. En fonction de la période de l’année, il y a de l’herbe jusqu’aux vitres des portières, explique Michael Gillespie.

L'inaction reprochée à la Ville

Michael Gillespie représente une entreprise qui est propriétaire d’une maison de l'autre côté de la rue, rue Centennial, dans le nord de l’avenue Grant, à l’est du boulevard Kenaston.

L'entreprise a acheté cette maison en avril. Son ancien propriétaire ne savait pas à qui la voiture appartenait.

La recherche d’images satellites par Google Street montre que le véhicule est stationné à cet emplacement depuis 2014.

Selon une vignette sur la plaque d’immatriculation, il a été enregistré en 2012.

La voiture se trouve sur une ancienne voie ferrée. Le terrain n'a pas d'adresse, mais est enregistré comme propriété privée. Radio-Canada/CBC News a tenté de contacter le propriétaire du terrain, mais n'avait pas reçu de réponse au moment de publier.

Michael Gillespie a signalé deux fois le véhicule au service 311 de la Ville de Winnipeg, demandant qu'il soit déclaré abandonné en vertu du règlement municipal sur la qualité de vie dans les quartiers.

Il affirme que, chaque fois, son dossier a été fermé sans explication et sans qu'aucune mesure n'ait été prise.

Un porte-parole de la Ville affirme que les agents d'application des règlements continuent d'enquêter pour déterminer si la voiture correspond à la définition d'un véhicule abandonné.

Un véhicule doit répondre à trois critères pour être déclaré abandonné :

  • Ne pas être fonctionnel (rouillé, partiellement accidenté ou démonté)

  • Ne pas être assuré ni immatriculé en vertu du Code de la route et ne pas avoir de plaque d’immatriculation valide en vigueur

  • Être partiellement ou totalement à l’extérieur d’un bâtiment

Lors de sa réunion du mois de juin, le conseil municipal de Winnipeg a modifié le règlement pour qu'il soit plus facile de déplacer les véhicules abandonnés.

Auparavant, un véhicule devait avoir été laissé à l'abandon à l'extérieur pendant au moins un mois pour que la Ville puisse le déplacer.

Il y avait donc de longs retards pour les déplacer, explique la conseillère municipale de Waverley West, à l’origine de la modification du règlement, Janice Lukes. Le cas de la voiture signalée par  Michael Gillepsie est une démonstration de la nécessité de cet amendement, selon elle.

Nous vivons dans un environnement urbain. Les véhicules abandonnés au milieu de nulle part ne sont pas propices à une vie de quartier paisible, affirme-t-elle.

Michael Gillespie, quant à lui, dit avoir reçu des explications contradictoires sur la raison pour laquelle le véhicule n'avait toujours pas été déplacé. La Ville semble incapable de faire quoi que ce soit pour l’instant, déplore-t-il.

Quels que soient les motifs de ce retard, Michael Gillespie veut simplement que ce véhicule disparaisse.

Avec les informations de Cameron MacLean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !