•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Titan d’Acadie-Bathurst pourrait déménager près de Montréal

L'entreprise du propriétaire majoritaire potentiel fait des démarches au Québec.

Elle est placée debout sur la rampe.

Une rondelle du Titan d'Acadie-Bathurst (archives)

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

Radio-Canada

L’homme d’affaires qui veut devenir propriétaire majoritaire du Titan d'Acadie-Bathurst, au Nouveau-Brunswick, souhaite « déménager une équipe de hockey professionnel dans la région de Montréal ».

Le grand patron de Fix Auto Canada, le Québécois Steve Leal, est en négociation avec le groupe de propriétaires du Titan et pourrait bientôt détenir jusqu’à 60 % des actions de la concession. Aucune entente n'a encore été conclue.

Des démarches en cours au Québec

Lorsque l'identité du nouveau propriétaire potentiel du Titan a été rendue publique, en avril, certains observateurs avaient prêté l'intention à Steve Leal de vouloir déménager l'équipe au sud de Montréal, mais une source près du dossier confirmait qu'aucun amphithéâtre dans cette région ne répond aux normes de la LHJMQ. Cela pourrait bientôt changer.

Une entreprise de Steve Leal a entamé des démarches afin de trouver, dans la région de Montréal, des municipalités intéressées à recevoir une équipe de hockey et à construire un nouvel amphithéâtre.

Il sourit.

Steve Leal est en pourparlers avec les propriétaires du Titan d'Acadie-Bathurst pour devenir actionnaire majoritaire de la concession.

Photo : Facebook / Fix-Auto

Fix Auto Canada désire déménager une équipe de hockey professionnel dans la région de Montréal. L'entreprise désire recevoir des lettres d'intérêt de la part de municipalités intéressées à recevoir l'équipe et qui seraient prêtes à financer la construction d'un nouveau stade ou la mise à niveau d'un amphithéâtre existant, peut-on lire dans une déclaration figurant au Registre des lobbyistes du Québec, datant d’il y a deux semaines.

La déclaration ne mentionne pas spécifiquement le Titan d’Acadie-Bathurst.

À Bathurst pour la prochaine saison

Steve Leal a confirmé, il y a quelques jours à peine, que l’équipe resterait à Bathurst, si une entente est conclue, du moins pour le moment.

L'entrée de l'édifice.

Le Centre régional K. C. Irving, à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, est l'actuelle maison du Titan.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Nous sommes engagés à garder l'équipe dans la communauté dans un avenir prévisible, a affirmé Steve Leal, dans un communiqué de presse lundi.

Il a annoncé à l'organisation du Titan qu'il n’avait pas de plans immédiats de déplacer l'équipe et qu’elle allait demeurer sur place pour la saison de son 25e anniversaire, soit la prochaine.

Le déménagement d'une équipe peut prendre du temps et il y a plusieurs étapes. La transaction, s’il devait y en a une, devra être approuvée par le commissaire de la LHJMQ et par les autres propriétaires de la ligue.

Le processus initial de l'acquisition de l'équipe n'est même pas enclenché de notre côté – au niveau du Bureau du commissaire – donc il est difficile de spéculer sur d'autres rumeurs, indique le porte-parole de la LHJMQ, Maxime Blouin.

Steve Leal n'a pas souhaité commenter cette affaire pour le moment.

La mairesse de Bathurst déçue

La mairesse de Bathurst, Kim Chamberlain, s'est dite déçue, mais pas surprise.

Les gens de la communauté vont être très déçus. On a des gros fans du Titan dans la région Chaleur.

« On va avoir encore des matchs cet automne, ça va les affecter. Ce n'est pas tout le monde qui va choisir d'acheter le billet saisonnier. Je suis déçue. »

— Une citation de  Kim Chamberlain, mairesse de Bathurst

Kim Chamberlain estime toutefois que la municipalité a fait tout ce qui était possible pour garder l'équipe dans la région.

On a tout fait ce qu'on avait à faire, on a tout fait les efforts possibles, ça ne nous appartient plus, ça appartient aux vendeurs et à la ligue. On a essayé, ça n'a pas fonctionné, dit-elle.

Elle précise que le contrat entre l'équipe et la municipalité pour l'utilisation du centre K. C. Irving se termine en juin 2023.

Avant de s’installer à Bathurst en 1998, le Titan a évolué pendant plus de 25 ans à Laval, dans la région de Montréal.

Des partisans peu surpris mais déçus

Aldo Mallet est partisan du Titan depuis 1998, l'année pendant laquelle l'équipe a quitté Laval pour Bathurst. Il déplore que l'équipe peine à remplir les gradins.

Les actionnaires qu'on avait ici à Bathurst étaient des gens très intéressés, très impliqués dans la communauté. Et puis, ils ont pas réussi à rentabiliser l'équipe. Comment est-ce qu'un monsieur de l'extérieur va réussir? Je le sais pas. L'équipe va probablement partir, dit-il.

Mylene Ouellet-Leblanc, partisane elle-aussi de longue date, assure que l'idée d'un déménagement refait surface de manière régulière. Mais cette fois, elle se sent trahie.

Je pense que, cette fois ici, ce qui déçoit un peu les gens, c'est un peu le manque de transparence ou l'honnêteté à travers de tout ça. On se sent un peu à l'écart de notre dite équipe régionale, explique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !