•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stéphane Bouchard manque toujours à l’appel

Des véhicules de la Sûreté du Québec

Les recherches pour retrouver Stéphane Bouchard sont concentrées dans le secteur de Saint-Honoré.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Radio-Canada

Les recherches se sont poursuivies vendredi à Saguenay et à Saint-Honoré pour tenter de retrouver Stéphane Bouchard, 45 ans, qui est porté disparu depuis mercredi. Les opérations doivent continuer samedi.

Le Service de police de Saguenay (SPS) et la Sûreté du Québec (SQ) ont ratissé deux périmètres dans la journée.

Ils ont repris les recherches dans le secteur des chemins Blackburn et Raymond, à Chicoutimi-Nord, dans le secteur de Canton-Tremblay, où Stéphane Bouchard a été vu pour la dernière fois.

Le randonneur de 45 ans est allé marcher mercredi midi. Un proche l’avait laissé à la jonction des deux chemins, mais M. Bouchard n’a pas été revu depuis. Sa disparition a été signalée en fin d’après-midi mercredi.

Les deux corps policiers ont également intensifié leurs opérations dans le secteur du chemin des Ruisseaux, à Saint-Honoré, où les recherches avaient été concentrées jeudi. Des agents spécialisés dans la recherche en forêt ont été mis à contribution.

On travaille conjointement avec la Sûreté du Québec. Nous avons des patrouilleurs à pied et en VTT. La Sûreté du Québec nous aide également avec leur maître-chien, a expliqué Tanya Lapointe, porte-parole au Service de police de Saguenay.

Des véhicules d'urgence sont stationnés dans l'entrée d'une résidence.

L’organisme Sauvetage 02 est venu en renfort à la SQ et au SPS pour les recherches visant à trouver l’homme disparu depuis mercredi.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Un hélicoptère a été mis à contribution et l’organisme Sauvetage 02 est aussi venu en renfort vendredi après-midi.

Aucun nouvel indice n'a cependant pu être trouvé. On n’a pas de nouveaux indices, c’est statu quo. Alors, on compte sur le public pour nous fournir aussi de nouveaux indices, a-t-elle indiqué, vendredi en fin d'après-midi.

Le SPS gardait alors toujours espoir de retrouver Stéphane Bouchard.

« Oui, le temps continue de filer, mais on a toujours espoir de le retrouver, M. Bouchard. Je ne peux pas dire pour l’instant les chances qu’on a, mais on garde le moral. On espère retrouver M. Bouchard dans les prochaines heures. »

— Une citation de  Tanya Lapointe, porte-parole au Service de police de Saguenay

Les recherches devaient cesser vendredi à la tombée du jour et reprendre tôt samedi matin.

Stéphane Bouchard.

Stéphane Bouchard est âgé de 45 ans.

Photo : Facebook/Russel-Aurore Bouchard

Un appel aux témoins

Les policiers s'étaient rapidement mis à la recherche de Stéphane Bouchard mercredi, puisque le marcheur est considéré comme vulnérable .

Des hélicoptères de la SQ et un drone ont aussi été utilisés pour les recherches jeudi.

Ces dernières se sont d’abord concentrées dans le secteur de Canton-Tremblay avant d’être réorientées vers Saint-Honoré.

Au courant de la journée [de jeudi], le Service de police de Saguenay a reçu une information crédible à l’effet que l’individu recherché se serait promené dans le secteur de Saint-Honoré, soit le chemin du Ruisseau. Alors, nous avons déplacé tous nos effectifs, ainsi que les effectifs en surplus de la Sûreté du Québec, a expliqué Tanya Lapointe.

un véhicule tout-terrain de la SQ.

La Sûreté du Québec utilise des véhicules tout-terrain pour mener ses recherches.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

La porte-parole invite tous les témoins potentiels à se manifester.

Tous les appels qui sont logés au poste de police sont étudiés par les enquêteurs. N’hésitez pas, si vous avec de l’information, si vous pensez avoir vu l’individu en question qui est recherché par notre service, n’hésitez pas à nous téléphoner, indique-t-elle.

Un effort remarquable des policiers souligné par la famille

Stéphane Bouchard, qui doit avoir 46 ans samedi, est le fils de l'historienne Russel-Aurore Bouchard.

Les policiers de Saguenay ont donné jusqu’ici un effort remarquable. [...] Ma famille et moi remercions tous les policiers, professionnels qui se sont joints à eux et les bénévoles qui s’activent pour retrouver notre fils. On ne peut pas arrêter de le chercher tant qu’on ne l’aura pas trouvé, a-t-elle fait savoir par courriel.

Avec les informations de Roby St-Gelais et de Myriam Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !