•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Isaac et Jacob Bouffard, les jumeaux bioniques de Chaudière-Appalaches

Ils posent avec un drapeau après leur doublé.

Les jumeaux beaucerons Jacob et Isaac Bouffard se sont couverts de médailles à la 55e finale des Jeux du Québec.

Photo : Gracieuseté

Menés par un monstre à deux têtes, les sprinteurs de Chaudière-Appalaches ont survolé la 55e finale des Jeux du Québec cette semaine à Laval. Car les deux adolescents les plus rapides de la province sont des frères jumeaux de Saint-Georges : Isaac et Jacob Bouffard.

Le premier venait tout juste d’être sacré champion provincial au 100 m. Le deuxième l’avait été au 400 m. Sur la ligne de départ de la finale du 200 m lundi, il ne restait plus qu’à déterminer lequel des deux frères allait franchir la ligne d’arrivée en premier.

On a des forces et des faiblesses différentes. J’ai un meilleur départ, ce qui me rend meilleur au 100 m, tandis que Jacob a un peu plus de cardio en fin de course, ce qui le rend meilleur au 400 m, relate Isaac Bouffard.

Au 200 m, les deux frères ont toujours été au coude-à-coude, ajoute Jacob. Résultat, ils ont signé le doublé lundi après-midi, Isaac dépassant d’une foulée son frère à l’arrivée. On ne se serait pas rendu à ce niveau-là si on n'avait pas l’autre pour nous pousser. L’orgueil de ne pas vouloir voir ton frère te dépasser, ça fait aller plus vite, lance le gagnant, répondant aux questions de Radio-Canada entre deux matchs de volleyball.

Des athlètes complets

Car les Bouffard sont aussi les deux seuls athlètes de la délégation de Chaudière-Appalaches à participer à deux sports durant ces Jeux du Québec. Les épreuves d’athlétisme sont derrière eux, mais ils tentent maintenant de guider l’équipe de volleyball masculine à un autre titre provincial.

Ce n'est pas tout. À l’automne, on joue au football avec les Dragons de Saint-Georges, avec qui on a atteint la finale de la Coupe d’Or, et on joue aussi au hockey durant l’hiver, relate Isaac.

Ils courent avec un drapeau de Chaudière-Appalaches après la course.

Jacob et Isaac Bouffard après leur doublé au 200 m des Jeux du Québec.

Photo : Gracieuseté

Mais les deux frères songent de plus en plus à se concentrer sur l’athlétisme, un sport où ils ont visiblement des habiletés exceptionnelles. On a commencé en secondaire 1. On a fait quelques compétitions avec le club d’athlétisme de Québec et on a beaucoup aimé. Alors on s’est inscrits au club de la polyvalente Saint-Georges et on s’est entraînés dur pendant quatre ans.

Ce n’est toutefois que récemment que les jumeaux ont réalisé qu’ils faisaient vraiment partie de l’élite de la province. Avant le printemps dernier, on avait seulement fait des compétitions civiles régionales. On était dans les meilleurs, mais pas plus que ça, assure Isaac.

On venait ici en espérant revenir avec une médaille. Finalement, on va rentrer à la maison avec plusieurs médailles d’or, ajoute Jacob.

Un sprinteur nommé Donovan

Il faut dire que le calibre des compétitions régionales en Chaudière-Appalaches devait être plus haut que pratiquement partout ailleurs au Québec, ces dernières années. La région compte plusieurs des meilleurs jeunes sprinteurs de la province, dont Donovan Gagnon, qui a remporté l’or au 4 x 400 m avec les jumeaux Bouffard et Edwards Gariepy mardi.

Ils posent sur la piste avec un drapeau aux couleurs de Chaudière-Appalaches.

Jacob Bouffard et Donovan Gagnon après leur course de 400 mètres aux Jeux du Québec.

Photo : Gracieuseté

Le coureur de Saint-Lambert-de-Lauzon a également remporté l’or au 400 m haies, signant un nouveau record des Jeux du Québec, en plus de mettre la main sur l’argent au 400 m.

Membre du Club d’athlétisme de l’Université Laval durant tout son secondaire via le programme sport-études de la l'École Pointe-Lévy, ce dernier s’est découvert un talent pour sauter des haies.

J’ai toujours été bon sprinteur et j’ai de la facilité à sauter des haies. Le 400 m haies combine les deux et c’est ce qui fait que j’ai autant de succès, estime le jeune homme. Son nouveau record des Jeux du Québec est d’ailleurs le meilleur temps cette saison au Canada dans son groupe d'âge.

Ce qui est évidemment de bon augure pour les Championnats nationaux, où Donovan Gagnon retrouvera les jumeaux Bouffard, dans une dizaine de jours, à Sherbrooke.

S’il devait à nouveau monter sur la plus haute marche du podium, Gagnon n’a aucun doute qu’on lui parlera d’un autre illustre sprinteur avec qui il partage son prénom. Vraiment souvent, quand j’arrive aux compétitions et que je dis mon nom, les gens me parlent de Donovan Bailey, confirme-t-il au sujet de l’ex-champion olympique du 100 m.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !