•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matane : le site de l’usine désaffectée de Rock Tenn sera décontaminé

L'usine désaffectée de Rock Tenn, photographiée d'une autre perspective.

L'usine désaffectée de Rock Tenn.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dix ans après sa fermeture, l’usine désaffectée de Rock Tenn, à Matane, profitera officiellement d’une deuxième vie. Radio-Canada a appris que Québec compte délier les cordons de la bourse afin d’aider la Ville, propriétaire des lieux, à procéder à la décontamination du site.

La Ville compte transformer les installations, acquises en 2015, afin d’y accueillir des entreprises existantes et un incubateur destiné aux entreprises naissantes répondant aux objectifs de l’économie circulaire.

Pour ce faire, l’administration municipale, qui avait annoncé son intention d’établir de nouvelles entreprises dans l’usine il y a un an, bénéficiera d’un montant maximal de 10 millions de dollars.

Le site et l'ancienne usine de Rock Tenn, à Matane.

Le site et l'ancienne usine ont été acquis en 2015 par la Ville de Matane pour la somme symbolique d'un dollar.

Photo : Radio-Canada

L'engagement du gouvernement de François Legault a été confirmé dans un décret publié le 6 juillet dans la Gazette officielle du Québec. Cette somme en provenance du ministère de l’Économie et de l’Innovation servira à la décontamination, le réaménagement, la revalorisation ainsi que la mise à niveau de terrains et bâtiments.

Selon le bilan de santé du site commandé par la Ville l’an dernier, le temps et l’humidité ont endommagé les lieux. L’administration municipale disposait en effet d’un maximum de trois ans pour mener à terme des projets afin de revitaliser ce secteur. L’analyse des installations a révélé que la partie située au sud est complètement inutilisable, mais qu’il y aurait un potentiel de développement pour l’autre extrémité, où se trouvent les entrepôts. La mise aux normes des lieux était alors évaluée à cinq millions de dollars.

On indique aussi dans le décret que ces travaux sont nécessaires au succès de son projet et au développement économique de la Ville.

Le site de l'usine désaffectée de Rock Tenn.

L'usine a fermé ses portes en 2012. Au total, 110 travailleurs avaient alors perdu leur emploi.

Photo : Radio-Canada

Le député péquiste de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se réjouit de l’aide financière prévue. Dix millions, c’est énorme! Le site va complètement être réhabilité et là, il va être intéressant pas à peu près, commente l’élu.

« C’est une très bonne nouvelle pour la Ville de Matane, pour son parc industriel, pour la création d‘emplois potentiels. »

— Une citation de  Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Le député rappelle qu’il a lui-même annoncé l’arrivée sur ce site d’un producteur d’énergie renouvelable nommé Innoventé en juillet 2013, un projet qui n’a finalement jamais vu le jour.

À cette époque, une entente de production de 7,2 mégawatts avait toutefois été conclue avec Hydro-Québec, entente que le député Bérubé souhaiterait d’ailleurs voir reconduite. Comme ce projet n’a jamais vu le jour, moi j’aimerais qu’on ait ce même avantage compétitif pour une entreprise qui aurait envie de s’installer sur place.

« On a de grands espoirs pour ce site. Il a permis de faire vivre des familles pendant des années. Ce sont les mêmes espoirs qu’on partage aujourd’hui, le maire de Matane, les intervenants économiques et moi, de faire revivre le site. On croit que c’est possible. »

— Une citation de  Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Le député a été informé que la Ville avait déjà entamé des pourparlers dans le but d'attirer des entreprises sur place, mais qu’une décontamination devait préalablement être effectuée.

Pascal Bérubé

Pascal Bérubé, photographié sur le plateau de l'émission Bon pied, bonne heure (archives).

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

L’administration municipale compte quant à elle faire l’annonce du projet à la mi-août. Elle a ainsi refusé d’accorder une entrevue à Radio-Canada à ce sujet mercredi.

Le fabricant de carton recyclé RockTenn a jeté l’éponge en février 2012, moins d’un an après avoir fait l’acquisition de la Smurfit-Stone de Matane.

Avec les informations d'Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !