•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du chantier du lien routier de LM Wind Power au port de Gaspé

Une pale d'éolienne couchée à terre sur laquelle est inscrite le nom de l'entreprise LM Wind Power.

LM Wind Power produira à Gaspé les plus grandes pales d'éoliennes au monde, qui mesureront 107 mètres de long.

Photo : Radio-Canada / Luc-Manuel Soares

Les travaux de la nouvelle route de l’usine LM Wind Power ont officiellement débuté lundi, alors que Gaspé a octroyé à Construction L.F.G. INC. le contrat de construction lors d'une séance extraordinaire de son conseil municipal.

Les travaux visent à construire un nouveau lien routier de 6,3 km pour transporter les pales éoliennes produites à l'usine LM Wind Power jusqu'au port de Sandy-Beach.

La Ville de Gaspé avait reçu cinq soumissions pour ce projet. La soumission de Construction L.F.G. INC. s'élevait à 15,4 millions de dollars.

« Le plus bas soumissionnaire conforme était à 15,4 millions de dollars plus les taxes applicables. C’est légèrement en deçà du budget qu’on avait fixé pour la construction. On parlait autour de 18 millions de dollars avec taxes. »

— Une citation de  Daniel Côté, maire de Gaspé
Daniel Côté sourit derrière un ordinateur.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, lors de la séance extraordinaire du conseil municipal, lundi, pour l'octroi du contrat de construction de la nouvelle route.

Photo : Radio-Canada

Il s'agit de l'un des contrats les plus élevés accordés par la Ville de Gaspé dans son histoire.

Pour l’ensemble des travaux, ce qui inclut les acquisitions de propriétés, le déboisement préliminaire, les plans et devis ainsi que l'ingénierie, la Ville évalue le coût total du projet entre 20 et 22 millions de dollars.

Sur cette somme, un maximum de 19 millions sera financé par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec.

Début des travaux retardé

Les travaux ont commencé lundi, alors que l’échéancier initial prévoyait qu'ils débutent entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin.

La machinerie était déjà mobilisée en conséquence, donc les travaux commencent maintenant et vont se terminer au mois de décembre, sauf probablement l’asphaltage qui risque d’être fait au printemps prochain, précise le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Ce délai supplémentaire ne posera pas problème, selon lui. On s’est entendu en amont avec l’usine LM Wind Power qui sera le principal utilisateur de ce lien routier et pour qui c’était nécessaire de faire la route [...]. Le délai est correct de leur côté, assure-t-il.

Même si la route sera aussi accessible à la population, elle a surtout été tracée en fonction des besoins de l'usine de pales d'éoliennes.

Une carte montre le tracé d'une route en deux points.

Le plan de la route reliant le parc industriel des Augustines au port de Sandy-Beach.

Photo : Radio-Canada

Elle est a été dessinée dans le but de transporter des composantes hors-norme. Les prochaines pales d’éoliennes qui vont sortir de l’usine de Gaspé sont 350 pieds de long et occuperaient environ 3 voies de large sur une route standard, décrit le maire.

« On parle de virages très doux, de pentes très peu abruptes, donc elle a été un peu plus longue que prévu initialement. On suit les montagnes et on doit respecter plein de rayons de courbure et ce genre d’éléments. »

— Une citation de  Daniel Côté, maire de Gaspé

Une autorisation en attente

Gaspé a obtenu toutes les autorisations nécessaires pour procéder aux travaux, à l'exception de celle de Pêches et Océans Canada. Ce retard explique le report du début des travaux.

Il manque l’autorisation de Pêches et Océans Canada concernant les traverses de ruisseaux qu’on fait. Donc on ne pourra pas aller jouer dans les ruisseaux avant d’avoir ces autorisations, parce qu’on empiète sur ce qu’ils appellent l’habitat du poisson, même s’il n’y a aucun poisson dans ces petits bouts de ruisseau, explique Daniel Côté.

Le chantier a tout de même pu débuter grâce à des aménagements temporaires.

Quatre hommes et une femme assis derrière une grande table.

Les membres du conseil de Ville et le maire de Gaspé, Daniel Côté, lors de la séance extraordinaire du conseil municipal.

Photo : Radio-Canada

Acquisitions de propriétés

Pour aller de l’avant avec la construction de la route, la municipalité a dû faire l’acquisition de 40 parcelles de différents lots, incluant deux maisons.

La Ville en est à finaliser les dernières ententes de ce côté.

On a des ententes avec une quarantaine de propriétaires à l’heure où l’on se parle, affirme le maire Côté. Il reste deux ententes à finir de concrétiser. On est en processus d’expropriation dans ces deux cas. Peut-être que ça va finir en entente de gré à gré comme la quarantaine d’autres avant, peut-être qu’on va devoir attendre un jugement de la Cour, mais on est capable d’aller de l’avant quand même.

Le maire affirme qu’en général, les propriétaires des terrains concernés se montraient enthousiastes par rapport au projet.

Il y en a plusieurs qui ont des terrains carrément enclavés qui sont difficiles d’accès. Maintenant, on vient les désenclaver et donner une valeur à ces propriétés. On vient de les rendre constructibles également. Des propriétés constructibles, dans un contexte de pénurie de logements, vous me voyez venir, on fait d’une pierre plusieurs coups avec ce dossier, se réjouit-il.

La Ville croit qu'à plus long terme, cette réalisation apportera bien du positif. Daniel Côté pense ainsi pouvoir attirer d’autres entreprises dans le parc industriel des Augustines, le seul parc du territoire susceptible d’être agrandi.

La route permettra également d’ouvrir de nouveaux secteurs au développement résidentiel et commercial en désenclavant plusieurs lots qui deviendront éventuellement constructibles.

Avec les informations de Guillaume Whalen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !