•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple homosexuel dépose une plainte contre un club de voile de la N.-É.

Les deux hommes devant leur voilier à coté de leur maison.

Richard MacLeod lors d'une livraison de Noël dans le cadre de l'opération Medusa en Afghanistan en 2006

Photo : Gracieuseté : Richard MacLeod

Radio-Canada

Un couple de militaires à la retraite a déposé une plainte à la commission des droits de la personne contre le club de voile de la rivière LaHave en Nouvelle-Écosse.

Les deux hommes disent que des membres du club se sont moqués d’eux à cause de leur orientation sexuelle et de leur handicap mental.

Le club affirme que les accusations sont fausses et qu'il a l'intention de les contester.

Bill Nickerson et Richard MacLeod ont servi dans les Forces canadiennes et ils ont participé à plusieurs déploiements en Afghanistan.

Le couple a pris sa retraite et a déménagé en Nouvelle-Écosse en 2017. Ils ont acheté un bateau, puis une maison, à côté du club de voile.

On savait que ça aidait notre SSPT et que c'est une excellente activité récréative alors on est déménagé en Nouvelle-Écosse, dit Bill Nickerson.

Ils ont vite rejoint le club de voile et Richard MacLeod a fait du bénévolat au sein du comité de direction du club. Il a même été vice-commodore, mais les choses se sont détériorées l'année dernière.

À la mi-saison l'année dernière, en juillet, j'ai commencé à remarquer des changements. Je commençais à remarquer que des gens faisaient des commentaires devant moi. Des commentaires désobligeants en public à propos de mon homosexualité.

Des membres auraient dit est-ce un garçon ou une fille et lui auraient lancé d’autres insultes homophobes. Richard MacLeod s’est défendu, mais les choses auraient continué de dégénérer.

Les deux hommes racontent que les gens ont commencé à poser des questions invasives sur leur santé mentale et à remettre en question leur service militaire.

Puis, des membres ont jeté des ordures sur notre propriété, confie Richard MacLeod. Des membres urinaient dans le fossé juste à côté de la maison, et un membre amenait continuellement son chien sur notre propriété pour qu’il fasse ses besoins."

Une photo de profil du bâtiment du club nautique au bord de la rivière.

Le club de voile de la rivière LaHave est juste à côté de la maison du couple.

Photo : Radio-Canada / Jon Tattrie

L'équipe de direction du club a refusé de faire une entrevue, mais le commodore Richard Foy, a envoyé un courriel pour dire qu'un avocat avait été embauché et que les allégations seraient contestées.

Nous avons deux membres qui se sont mal comportés à plusieurs reprises et leur adhésion a été résiliée sur la base des procédures disciplinaires de notre constitution, dit-il. Ils ont accusé le club de beaucoup de choses, dont aucune n'est vraie, et nous sommes impatients de pouvoir remettre les pendules à l'heure avec la Commission des droits de la personne .

En mai, le couple a appris qu'il avait été suspendu pendant au moins un an.

Le club a remboursé leurs frais de membres et refuse de mettre leur bateau à l’eau. Les deux hommes essaient de trouver un moyen privé de mettre le voilier à l'eau, ce qui risque de coûter des milliers de dollars.

Le club nous a donné un message très clair. Si nous parlons, nous allons être punis. Mais je parle quand même, affirme Richard MacLeod.

Le meilleur résultat serait que nous soyons autorisés à redevenir membres, et que les gens puissent s'amuser là-bas, même s'ils sont gais, et ne pas être intimidés ou harcelés.

La commission des droits de la personne devrait examiner leur cas plus tard cette année.

Avec les informations de Jon Tattrie de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !