•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre productions pour le Festival d’opéra de Québec

Trois hommes sont tournés vers une jeune femme. Les chanteurs sont dans un local de répétition avec des rideaux.

Les artistes de Faust en répétition, avant le Festival d'opéra de Québec

Photo : Jessica Latouche

Le Festival d’opéra de Québec commence aujourd’hui. Avec quatre productions, dont une création originale, l’événement mettra en vedette des talents lyriques d’ici.

Ah! je ris de me voir si belle en ce miroir. Les amateurs des aventures de Tintin auront reconnu ce passage que chante régulièrement la célèbre Castafiore. Les amateurs d’opéra sauront vous dire que c’est un extrait du Faust de Gounod, la pièce maîtresse du Festival d’opéra de Québec 2022.

Jusque dans les années 1950, c’était l’opéra le plus joué au monde, explique Jean-François Lapointe, directeur général et artistique du Festival d’opéra de Québec. Il ajoute que cet opéra, qui a toujours été populaire, fait vivre toutes sortes d’émotions.

Pour cette production, le Festival a travaillé avec une équipe de Québécois et d’Européens. 

C’est un des plus gros décors qu’on aura eus à Québec.

Le spectacle profitera d’éléments technologiques et de projections.

Pour la première fois, le Festival d’opéra propose une création en première mondiale à Québec. Le livret de Yourcenar – Une île de passions, a été coécrit par la regrettée Marie-Claire Blais et par Hélène Dorion. 

Les talents des Jeunesses musicales Canada sont à l’honneur dans Une veuve joyeuse, une opérette où se côtoient fantaisie, joie de vivre et humour. Le spectacle présenté à la Bordée les 24, 26 et 27 juillet partira par la suite en tournée au pays. 

Les artistes en répétition. Le plus grand des deux hommes baise la main de la chanteuse. L'autre tient une tablette électronique en donnant des indications de jeu. Il porte un masque.

L'opéra Faust en répétition. Avec la montée des cas de COVID-19, les artistes répètent en respectant des mesures sanitaires.

Photo : Jessica Latouche

La septième vague de COVID-19 a forcé les équipes à répéter en respectant les mêmes mesures sanitaires que l’an dernier, même si celles-ci ne sont plus obligatoires. On a préféré aller dans la prudence, protéger tout le monde, souligne M. Lapointe, qui voulait protéger les artistes entre eux, mais aussi le public. 

À la rencontre des citoyens

Encore une fois cette année, les brigades lyriques sont de retour. Deux équipes de chanteurs se promènent dans différents lieux de la ville de Québec pour offrir de courtes prestations gratuites. 

La brigade lyrique du Festival d'opéra de Québec.

La brigade lyrique du Festival d'opéra de Québec (archives)

Photo : Radio-Canada

Pour Jean-François Lapointe, c’est essentiel d’aller à la rencontre du public. C’est sympathique aussi, de pouvoir aller à travers les gens.

Une nouveauté, le Circuit d’opéra, propose un parcours historique de cinq stations qui ont été des lieux importants de diffusion de l’opéra à Québec. 

L’horaire et les endroits visités se retrouvent sur le site web du Festival. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !