•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mairesse Dallaire : « Rouyn-Noranda est mise à mal avec la situation actuelle »

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Radio-Canada

Lors d’un entretien téléphonique d’une trentaine de minutes avec le premier ministre François Legault, jeudi, la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, a réclamé de Québec la nomination d’un administrateur d’État dédié au dossier de la qualité de l’air dans sa ville.

« On vit une situation sans précédent qui exige qu’une même personne soit nommée pour coordonner l’ensemble des travaux dans ce dossier, parce qu’on parle à la fois de santé, d’environnement, d’attractivité, d’économie et d’impact social. »

— Une citation de  Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

C’est large et ça touche plusieurs ministères. Il arrive que, si on s’adresse à la santé pour un volet, on nous dise qu’il faut s’adresser à l’environnement, et des fois, c’est l’environnement qui nous renvoie à la santé. Il faut vraiment que ce soit coordonné et que ça devienne une priorité pour le gouvernement dans tous les aspects, affirme Mme Dallaire en entrevue à Radio-Canada. Notre demande a été bien accueillie par le premier ministre et nous aurons une réponse assez rapidement. Je suis pas mal confiante, M. Legault s’est montré réceptif et a réitéré qu’il ne ferait pas de compromis sur la santé des gens.

Pourquoi une telle demande alors qu’un comité interministériel réunit déjà les trois ministères concernés, soit ceux de l’Économie, de la Santé et de l’Environnement?

« Du travail se fait avec le comité interministériel, mais là, on parle vraiment d’avoir une personne à qui on peut s’adresser et qui comprend l’ensemble du dossier. On veut aussi faire partie des discussions de haut niveau, ce qui n’est pas le cas actuellement, puisque c’est l’avenir de la ville qui est en jeu, répond la mairesse Dallaire. Il ne s’agit donc pas seulement d’asseoir des ministères autour d’une même table; l’urgence de la situation nécessite vraiment d’avoir quelqu’un qui coordonne tout ça », soutient-elle.

Un tournant majeur

Diane Dallaire dit avoir rappelé au premier ministre Legault l’importance d’agir immédiatement. Selon elle, la situation actuelle exige la prise en charge de tous les aspects par le gouvernement. Elle répète que la santé des citoyens de Rouyn-Noranda n’est plus à prendre à la légère et qu’elle doit figurer en tête des priorités.

La mairesse ajoute que le gouvernement doit exercer des pressions sur Glencore pour que la Fonderie Horne vise l’atteinte des normes provinciales pour l’ensemble des métaux relâchés dans l’air de Rouyn-Noranda.

Les impacts sont majeurs sur la santé des citoyens, la santé environnementale et le développement de la ville, signale-t-elle. Rouyn-Noranda est arrivée à un tournant majeur de son histoire. Les décisions qui seront prises devront être durables pour la ville et son développement. On parle de santé, d’environnement, mais aussi de tout l’impact sur les plans de l’attractivité et de l'économie. Rouyn-Noranda est un peu mise à mal avec la situation actuelle. Ce qui se discute à l'échelle provinciale n’aide pas l’attractivité chez nous, fait remarquer Mme Dallaire.

Urgence d’agir

Selon la mairesse de Rouyn-Noranda, il y a urgence d’agir. Le conseil municipal est persuadé qu'il recevra des plans solides, et ce, pour la fonderie comme pour la santé des citoyens. Mme Dallaire a-t-elle l’impression d’avoir obtenu quelque chose de Québec jusqu’ici pour calmer un peu la grogne au sein de la population?

Je peux dire aux gens qui nous ont interpellés que, pour le conseil municipal et moi-même, c’est le dossier prioritaire, on y consacre beaucoup d’énergie, on est à l’écoute des citoyens, on est à temps plein dans le dossier présentement et on répond présents sur tous les plans. Les citoyens peuvent compter sur nous pour faire tout ce qu’il y a à faire afin d'avoir des résultats tangibles et de permettre des solutions durables, assure-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !