•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à bord d’un traversier à l’Î.-P.-É. : les 182 passagers ont été secourus

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d'enquêteurs sur place.

Une fumée noire s'échappe du dessus du traversier. Une rampe de secours orange est déployée pour amener les passagers vers un canot de sauvetage.

Incendie à bord du traversier Holiday Island entre l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse, le 22 juillet 2022.

Photo : CBC / Shane Hennessey

Radio-Canada

Un incendie s’est déclaré vendredi matin à bord du traversier Holiday Island, de l’entreprise Northumberland Ferries, qui fait la navette entre l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse. Environ 200 personnes étaient à bord. On ne signale aucun blessé.

À 13 h 15, les 182 passagers avaient tous regagné la rive, selon le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage à Halifax, en Nouvelle-Écosse, qui avait reçu un appel de détresse à 11 h 17.

Le feu a éclaté vers 11 h dans la salle des machines, d'après Don Cormier, vice-président de Northumberland Ferries.

Parti de Caribou, en Nouvelle-Écosse, pour se rendre à Wood Islands, à l'Île-du-Prince-Édouard, le traversier était en mer depuis environ une heure lorsque les flammes ont pris naissance.

Le vaisseau de 98 mètres de long, qui transporte des passagers et des véhicules, approchait alors de sa destination.

Des passagers sont évacués du traversier à bord d'un bateau de sauvetage.

Des passagers sont évacués du traversier près du terminal de Wood Islands, à l'Île-du-Prince-Édouard, le 22 juillet 2022.

Photo :  Brian Rogers

Selon Don Cormier, le capitaine a suivi les procédures recommandées et jeté l'ancre.

En début d'après-midi, 18 membres d'équipage et sept pompiers étaient toujours à bord du traversier pour combattre l'incendie.

Des pêcheurs des environs se sont portés volontaires pour aider les gens à bord du vaisseau en détresse.

C'est le cas de Myles MacDonald, un membre auxiliaire de la Garde côtière canadienne qui est aussi pêcheur à Wood Islands.

Il a personnellement transporté 113 des 225 rescapés vers la rive.

Des passagers du traversier ont été évacués à la suite d'un incendie à bord.

Des passagers du traversier ont été évacués à la suite d'un incendie survenu à bord.

Photo : Contribution : Meg Elliott

Les traversées entre les deux provinces ont été annulées pour le reste de la journée, car le traversier qui a pris feu se trouve dans la trajectoire que l'autre vaisseau, le Confederation, doit emprunter.

L’étendue des dommages à bord du Holiday Island n’est pas connue pour le moment.

De la fumée s'échappe du traversier tandis que des secouristes interviennent pour évacuer le navire.

Un incendie s'est déclaré vendredi sur le traversier Holiday Island à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Gracieuseté de David Fraser

Qualifiant la journée d’effrayante dans un communiqué diffusé en après-midi, le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, a remercié les premiers répondants, le personnel du transporteur et tous les bénévoles qui ont permis à tous de s’en tirer sains et saufs.

Je remercie aussi l’équipe de Santé Î.-P.-É., qui s’est rapidement préparée à l’arrivée possible d’un grand nombre de patients. Heureusement, cela n'a pas été nécessaire, a-t-il écrit.

Il a ajouté que la province, son bureau des mesures d’urgence et la Croix-Rouge continueront de soutenir les rescapés s’ils ont besoin de quoi que ce soit au cours des prochains jours.

Des membres de la communauté demandaient un nouveau traversier

Dennis King a aussi dit s’être entretenu avec le premier ministre Justin Trudeau afin de lui souligner l’importance du traversier pour l’île.

M. Trudeau lui a offert l’aide du fédéral pour rétablir rapidement le service.

Construit il y a 50 ans, le Holiday Island a fait l’objet de réparations il y a quelques années. En 2016, des élus et des gens d’affaires de l’île avaient demandé au gouvernement fédéral de remplacer le traversier, car ils doutaient de sa fiabilité.

Dans un courriel transmis vendredi après-midi, Hicham Ayoun, porte-parole de Transport Canada, a indiqué que la dernière inspection en cale sèche de la coque du Holiday Island avait été effectuée en mai 2021.

Le traversier respectait alors toutes les normes de sécurité et avait reçu le feu vert pour poursuivre ses opérations.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !