•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Danville à la France : un spectacle en hommage aux combattants du raid de Dieppe

Un homme regarde un vieil album de photos.

L'artiste a consulté plusieurs familles de combattants pour monter son spectacle.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Prieur

Radio-Canada

19 août 1942. En pleine Seconde Guerre mondiale, des centaines de Québécois participent au raid de Dieppe, la plus grande défaite militaire de l'histoire du Canada.

Quatre-vingts ans jour pour jour après les évènements, l'artiste Nicolas Paquin, originaire de Danville, se rendra en France pour rendre hommage aux combattants qui sont souvent restés dans l'ombre. Il présentera sept monologues basés sur l'expérience de soldats canadiens ayant pris part à l'opération militaire.

Vous ne pouvez pas savoir combien de fois je rencontre des familles et qu'elles me disent qu'enfin, quelqu'un s'intéresse à mon grand-papa, à mon oncle. Ils ont souffert toute leur vie entre autres du raid, mais aussi du fait qu'on ne s'est pas occupés de ce qu'ils avaient vécu, a raconté l'instigateur du spectacle.

« Qu'est-ce qu'on retient de ça, qu'est-ce qui a marqué le Québec? »

— Une citation de  Nicolas Paquin, écrivain et artiste de scène
Archives montrant des soldats et des chars d'assaut pendant le raid.

Environ 5000 Canadiens ont pris part au raid sur Dieppe.

Photo : Archives

Selon Nicolas Paquin, l'œuvre fera passer son auditoire par toute la gamme des émotions. Il désire que les combattants, comme Léo Lanier, restent dans la mémoire collective.

Le travail de l'historien, c'est de faire vivre l'histoire, faire vivre les faits. Le travail de l'artiste, c'est de susciter la mémoire, c'est d'ouvrir le cœur du public, pour que les gens ressentent. [...] Il y a de l'histoire, de l'amour, il y a du drame, il y a de la comédie même, parce qu'il y a des gars qui ont vécu des choses spectaculaires!

« Moi, j'exploite la guerre, non pas pour porter de l'horreur, mais pour faire du bien. »

— Une citation de  Nicolas Paquin, écrivain et artiste de scène
L'artiste Nicolas Paquin sur scène.

L'artiste Nicolas Paquin se rendra en France pour rendre hommage aux combattants du raid de Dieppe.

Photo : Radio-Canada

Après quelques jours de répétition au Centre d'art de Richmond, Nicolas Paquin décollera vers Dieppe, où il espère pouvoir toucher ceux qui se rappellent, comme ceux qui ont oublié.

L'art a cette particularité, cette force, d'être capable de changer notre façon de voir le monde, conclut l'artiste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !