•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour des masques n’est pas prévu à l’Université de Moncton

Le masque sera obligatoire à Mount Allison cet automne. D’autres universités y réfléchissent.

Nene Mamata Bah porte un masque.

Pour le moment, les directives à propos du port du masque sur les campus varient d'une université à l'autre au Nouveau-Brunswick. Ci-dessus, l’étudiante Nene Mamata Bah sur le campus de Shippagan de l'Université de Moncton en 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, l’Université de Moncton, qui a abandonné le port obligatoire du masque, ne semble pas disposée à changer d’avis. L’Université Mount Allison exigera toutefois le port du masque lors de la rentrée cet automne.

Les membres de la communauté universitaire sont invités à continuer à porter le masque s’ils le désirent tout en respectant le choix des autres, indique une porte-parole de l’Université de Moncton, Nathalie Cormier.

Le port du masque à l’intérieur sur les trois campus de cette université n’est plus obligatoire depuis juin. Depuis, le port du masque est simplement recommandé, dit la porte-parole.

Elle rappelle cependant que l'Université suivra en temps et lieu les directives de la santé publique provinciale.

Nous allons continuer à suivre l’évolution de la pandémie, ce qui pourrait résulter au retour des consignes liées à la COVID-19, ajoute Mme Cormier.

Une université maintient le port du masque cet automne

Une université a décidé de ne pas suivre la tendance des derniers mois au Nouveau-Brunswick, qui est à l’abandon du masque. À Sackville, l’Université Mount Allison continue d’exiger le masque à l’intérieur dans la plupart des cas, notamment en classe.

Le campus de Sackville.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Université Mount Allison, à Sackville, au Nouveau-Brunswick

Photo : CBC / Mount Allison University

Le masque sera toujours obligatoire à la rentrée cet automne, a confirmé le président et vice-chancelier de Mount Allison, Jean-Paul Boudreau, dans une lettre destinée aux étudiants et au personnel mercredi.

La prudence est toujours de mise, a-t-il écrit. Le nombre de cas récents de COVID-19 à travers le Canada confirme que la COVID continue d’être répandue.

En entrevue jeudi, M. Boudreau a qualifié le port du masque de mesure qui peut avoir des effets positifs tout en comportant peu d’inconvénients. Nous savons que les masques fonctionnent, a-t-il affirmé.

L’association des étudiants de Mount Allison fait partie du comité COVID-19, a indiqué son président, Rohin Minocha-McKenney. Il qualifie la décision à propos du masque d’adéquate.

Le masque à l’intérieur n’est toutefois pas obligatoire en toutes circonstances à Mount Allison. Il n’est pas exigé à certains endroits, notamment lors de la pratique des sports, et les professeurs ont le droit de l’enlever pour donner leurs cours.

À Fredericton, l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) et l’Université St. Thomas n’ont pas abandonné le port du masque en même temps que le gouvernement de la province, en mars dernier.

Une porte-parole de l’UNB, Heather Campbell, a indiqué que l’établissement révisera ses politiques sur la COVID à l’automne en se basant sur les données épidémiologiques disponibles à ce moment-là.

Jeffrey Carleton, porte-parole de St. Thomas, a mentionné jeudi que l’université n’avait pas encore pris de décision en vue de l'automne.

D’après le reportage d’Hadeel Ibrahim, CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.