•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Le maillot de bain, un accessoire d’été qui soulève les passions

En 1946, Louis Réard, qui vient de créer le bikini, ajuste le maillot d'une mannequin.

Le bikini est créé en 1946 par couturier français Louis Réard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Associé à la beauté et à l'esthétisme, le maillot de bain, et particulièrement le bikini, ne laisse personne indifférent, comme le montrent nos reportages d'archives.

Une absence qui fait scandale

« C’est une affaire qui se fait pas. On est un pays civilisé ici. »

— Une citation de  Une baigneuse interrogée lors d’un micro-trottoir sur une plage, 1964

« Le bikini a eu 50 ans cette année. Dès son apparition, ces deux bouts de tissu – en fait quatre petits triangles – ont fait scandale. »

— Une citation de  Raymond Saint-Pierre, 1996

Le journaliste Pierre Paquette interroge des baigneurs sur le port du bikini.

Le 3 juillet 1964, le journaliste Pierre Paquette recueille les opinions de baigneuses et de baigneurs à la plage de Cap-Saint-Jacques, sur l’île de Montréal, pour l’émission Aujourd’hui.

Le sujet? Êtes-vous pour ou contre le port du bikini?

On constate que les avis sur la question sont assez tranchés.

Par exemple, un baigneur, plutôt prude, affirme « qu’il apporterait une serviette » à une femme qui oserait porter un bikini.

Une baigneuse, elle, est pour sa part plutôt favorable à ce que les femmes montrent leurs avantages .

Le moins qu’on peut dire, c’est que ces petits bouts de tissu font beaucoup parler.

Interdit dans les piscines allemandes jusqu’en 1970

Reportage du journaliste Achille Michaud sur l'histoire du bikini et l'industrie du maillot de bain

Le 20 août 1996, l’émission Le Point présente un reportage du journaliste Achille Michaud sur le bikini qui fête ses 50 ans.

L’animateur de l’émission Raymond Saint-Pierre rappelle que ce type de maillot de bain a souvent fait l’objet de scandale.

Le reportage d’Achille Michaud nous aide à comprendre pourquoi.

En juillet 1946, un couturier français, Louis Réard, donne un grand coup de ciseau dans ses maillots de bain.

Louis Réard nomme sa création bikini, en référence à l’atoll dans l’océan Pacifique où a eu lieu un essai nucléaire cinq jours avant la présentation de son nouveau modèle.

Réard espérait que sa création aurait autant l’effet d’une bombe dans le monde de la mode.

Il n’a pas manqué son coup. Le bikini est en fait un choc culturel.

Les autorités religieuses le condamnent.

Il sera prohibé au cinéma ainsi que sur les plages de plusieurs pays européens pendant des années.

Dans les années 1950 et 1960, des actrices, notamment Brigitte Bardot, popularisent le bikini.

Il est tout de même interdit de le porter dans les piscines allemandes jusqu’en 1970.

Le reportage du journaliste Achille Michaud explique les passions que soulève le maillot de bain, et particulièrement le bikini, par une ambiguïté qui existe autour de ce vêtement.

Le maillot de bain a initialement été conçu au 19e siècle pour pratiquer une activité, la baignade, liée à la santé.

Cependant, ceux qui dessinent et créent ce vêtement n’ont jamais pu se détacher complètement de critères attachés à un modèle idéalisé de beauté et de sensualité du corps féminin.

Or, ces idéaux, relayés par la publicité de l’industrie de la mode, sont souvent très éloignés de la réalité du corps des femmes.

C’est comme si 99 % des femmes doivent se plier aux canons de beauté imposés par le physique du 1 % de femmes parfaites dont on voit les images dans les magazines et les affiches de mode.

Beaucoup de femmes ont donc développé une relation amour-haine avec ce vêtement.

La confection sur mesure se révèle, pour certaines femmes, la solution pour trouver le maillot qui conviendra à leur corps.

Simon Durivage s'attaque au bikini

L'animateur Simon Durivage présente un commentaire sur le prix de vente des maillots de bain

Il y a un autre sujet qui peut potentiellement causer des passions en ce qui concerne le bikini. son coût.

Peut-on expliquer par une loi de l’économie pourquoi un vêtement qui nécessite si peu de tissu est aussi cher?

C’est le questionnement que présente l’animateur Simon Durivage de l’émission Consommateur averti aux téléspectateurs et téléspectatrices le 21 juin 1977.

Le prix de vente d’un bikini est plusieurs fois supérieur à son prix de fabrication, s’insurge Simon Durivage.

Il affirme tenir dans sa main une dizaine de maillots de bain dont les prix totaliseraient 410 $.

L’animateur nous fait une démonstration que leur prix de fabrication est une vingtaine de fois moindre.

Simon Durivage reconnaît que plusieurs autres facteurs entrent en considération dans le prix de vente, dont la main-d’œuvre ou les taxes, par exemple.

Mais il se dit étonné d’une telle différence entre les prix de revient et de vente.

Attendez donc en septembre pour acheter un bikini quand ils seront en solde, conseille en conclusion l’animateur.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.