•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Messe au stade Commonwealth : une artiste autochtone conçoit les vêtements du pape

Selon Julia Kozak, le fait que le pape François porte ses créations est « un symbole de réconciliation ».

Julia Kozak avec une de ses créations. (Photo prise le 21 juillet 2022 à Edmonton)

Les vêtements que le pape François portera lors de la messe au stade Commonwealth, à Edmonton, ont été conçus par Julia Kozak, membre de la nation Nisga'a, artiste visuelle et danseuse de pow-wow traditionnel. La voici montrant une de ses plus vieilles créations.

Photo : Radio-Canada

Julia Kozak, membre de la nation Nisga'a, artiste visuelle et danseuse de pow-wow traditionnel, a conçu les vêtements que le pape François portera lors de la messe au stade Commonwealth, à Edmonton, mardi.

C'était incroyable, incroyable qu'on m'ait demandé [de créer des vêtements pour le pape]. C'est un grand honneur, dit-elle.

« C'est une chance incroyable de pouvoir exprimer l'art autochtone, l'art traditionnel et de le combiner avec notre foi catholique et de voir ces éléments se réunir. »

— Une citation de  Julia Kozak, membre de la nation Nisga'a

Processus de conception

Julia Kozak explique qu’elle veut raconter une histoire à travers son travail.

À travers sa création, elle souhaitait incorporer des éléments qui font réfléchir sur les façons dont les gens ont été traités et le sont encore.

[Je veux que les gens réalisent] que nos actions et nos paroles ont des conséquences et ont des conséquences pour plusieurs générations et que nous devons être prudents dans ce que nous choisissons de faire et ce que nous choisissons de dire, explique-t-elle.

Julia Kozak veut également décorer les vêtements d'images intemporelles qui représentent l'amour et l'importance de choisir ce qui est vrai et bon .

Son mari, Adam Kozak, est aussi membre de l’équipe qui organise la visite du souverain pontife.

Quand j’ai vu les créations de ma femme, j’ai vraiment vu deux mondes qui se rencontrent, des choses qui sont basées sur l'iconographie et le symbolisme dans la culture autochtone [...] et d'autres, liées au catholicisme, dit-il.

Selon lui, son œuvre s’adresse également aux personnes non autochtones.

Avec un peu de chance, [sa création] les attirera vers [notre] histoire, la guérison, la réconciliation, l'espoir. Et à partir de là, peut-être que certains pourront reconnaître les injustices commises dans le temps.

Les vêtements seront également décorés, entre autres, de perles de la collection personnelle de Julia Kozak, des cadeaux de sa famille et de ses ancêtres. L'artiste dit que la culture pow-wow l'a également inspirée.

Une croix avec de l’eau qui coule, symbole du renouveau y sera aussi représentée à la demande de l’archevêque d’Edmonton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !