•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nord-Ouest devrait accueillir 150 réfugiés d’ici 3 ans

Youssoupha Mbengue.

Youssoupha Mbengue, conseiller au programme d'aide à la réinstallation au Centre de ressources pour nouveaux arrivants du Nord-Ouest.

Photo : Gracieuseté Youssoupha Mbengue

Radio-Canada

À compter de ce mois-ci, le nord-ouest du Nouveau-Brunswick accueillera 50 réfugiés par année, et ce, pendant les trois prochaines années.

Il s’agit de réfugiés parrainés par le gouvernement.

Youssoupha Mbengue, conseiller au programme d'aide à la réinstallation au Centre de ressources pour nouveaux arrivants du Nord-Ouest (CRNANO), souligne l’intérêt du gouvernement du Canada à encourager l’installation de nouveaux arrivants dans des régions comme celle d’Edmundston.

La politique du Canada en matière d’immigration vise quelques objectifs, notamment renforcer la vitalité démographique, également la vitalité économique. [En raison des] défis démographiques du Nord-Ouest, le vieillissement de la population ou l’impossibilité de croître de façon naturelle, le gouvernement a jugé particulièrement important de viser la région pour une politique d’immigration, explique-t-il.

La première famille est arrivée le 6 juillet. Il s'agit d'une mère et de ses deux enfants originaires de l'Afrique, mais qui ont séjourné pendant plusieurs années en Asie avant d'aboutir au Canada.

Une région accueillante, mais des défis existent

M. Mbengue indique que l’accueil de ces personnes reste un défi dans la région en ce qui concerne l’accès au logement et au transport collectif.

C’est notre travail de s’assurer qu’on peut bien recevoir ces réfugiés-là [...] qu’ils peuvent bien s’intégrer dans la communauté, indique Youssoupha Mbengue.

Il est évident, selon M. Mbengue, que l’arrivée de réfugiés est moins courante dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick que dans les plus grands centres.

Mais il ajoute que la communauté est accueillante et curieuse de rencontrer ces nouveaux arrivants.

L’organisme aide les réfugiés en leur fournissant un logement pour une période de six semaines et les accompagne pendant un an.

Ce sont des personnes assez vulnérables [...], des gens forcés de quitter leur pays pour des raisons de discrimination, des raisons de guerre, rappelle-t-il.

L’organisme accompagne aussi les nouveaux arrivants dans l’apprentissage de la langue et la recherche d’emploi.

Avec des informations de l’émission La matinale d’ICI Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...