•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une loi sur la souveraineté de l’Alberta serait « très problématique », dit Jason Nixon

Jason Nixon, ministre des Finances de l'Alberta, à Edmonton en 2022.

Selon Jason Nixon, ministre des Finances de l'Alberta, la loi sur la souveraineté de l’Alberta de la candidate à la chefferie Danielle Smith enfreindrait la loi.

Photo : Radio-Canada / Michelle Bellefontaine

Selon le ministre des Finances de l'Alberta, Jason Nixon, la loi sur la souveraineté de l’Alberta proposée par la candidate à la chefferie du Parti conservateur uni Danielle Smith est « très problématique », au point où il serait impossible de l’appliquer.

Le ministre doute également qu'une telle loi, qui permettrait d’ignorer les lois fédérales jugées comme allant à l'encontre du bien de la province par l'Assemblée législative, puisse être adoptée.

Je voudrais mettre en garde toute personne qui veut diriger notre parti contre les promesses excessives qui ne peuvent être tenues, dit-il, tout en précisant qu'il n'a pas parlé de cette idée directement à Danielle Smith.

Trois problèmes majeurs

Selon le leader parlementaire du gouvernement, cette loi pose trois problèmes majeurs : elle enfreindrait la loi, elle n'est pas réalisable et elle ferait peur aux investisseurs et ébranlerait le marché.

La loi sur la souveraineté de l’Alberta est pourtant un élément clé de la plateforme de Danielle Smith.

Jason Nixon comprend les frustrations de certains Albertains à l'égard du gouvernement fédéral, mais il affirme que cette loi n'est pas la solution.

Dire aux Albertains qu'on peut réaliser des choses qu'on ne peut pas réaliser est très problématique à long terme pour notre parti.

Une citation de Jason Nixon, ministre des Finances de l’Alberta

Les gouvernements de notre province mènent ce combat depuis très longtemps, mais offrir aux Albertains une sorte de solution magique que l'Assemblée législative peut adopter demain matin et qui aurait pour effet de faire disparaître tous ces problèmes, cela n'a pas de sens, affirme Jason Nixon.

Danielle Smith répond, dans une déclaration par courriel, que la loi qu'elle propose donnera à l'Assemblée législative de l'Alberta le pouvoir de refuser l'application de toute loi ou politique spécifique du gouvernement fédéral qui viole les droits provinciaux de l'Alberta en vertu de l'article 92 de la Constitution ou de la Charte des droits et libertés.

Elle ajoute que la loi ne serait utilisée qu'après la tenue d'un vote libre de tous les députés de l'Assemblée législative visant à déterminer si la province s'oppose à une mesure fédérale spécifique et comment elle le fera, le cas échéant.

Je pense qu'un tel vote serait adopté avec une bonne marge, ajoute-t-elle dans le courriel.

La loi est inconstitutionnelle et illégale, selon un politologue

Duane Bratt, politologue à l'Université Mount Royal, à Calgary, est du même avis que Jason Nixon.

[La loi] serait anticonstitutionnelle, elle serait illégale. Elle entraînerait un climat d'investissement risqué en Alberta.

Une citation de Duane Bratt, politologue à l'Université Mount Royal, à Calgary

Ce sont des promesses qui peuvent être faites, mais qui ne se produiraient jamais, qui sont impossibles, dit-il.

Intervention dans la course au leadership

Le politologue trouve également notable que Jason Nixon, un membre supérieur du parti, intervienne directement dans la course à la direction du parti à la date limite d'inscription des candidats à la course à la chefferie.

Il y a une réelle déconnexion entre l'un des principaux candidats à la direction du PCU et le gouvernement actuel, note-t-il. Une proposition politique majeure [...] est directement attaquée par un ministre de premier plan du gouvernement Kenney.

Jason Nixon ne soutient officiellement aucun candidat à la direction, mais il a indiqué que c'était un grand plaisir de travailler avec l'ancien ministre des Finances Travis Toews.

Je pense que c'est le meilleur candidat pour diriger ce parti, dit-il.

Mercredi était la date limite pour soumettre sa candidature pour la course à la chefferie du PCU. Trois candidatures sont confirmées, soit celles de Travis Toews, de Danielle Smith et de Brian Jean.

Un premier débat aura lieu le 27 juillet à Medicine Hat, et un autre sera tenu à Edmonton le 30 août. Le nouveau chef sera choisi le 6 octobre. Celui-ci deviendra automatiquement premier ministre de l’Alberta.

Avec les informations de Dominika Lirette

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.