•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les images que vous pourrez générer avec la version bêta de DALL-E 2

Un astronaute chevauchant un cheval dans une plaine.

Une image générée par l'outil DALL-E 2, qui utilise l'intelligence artificielle.

Photo : OpenAI

Radio-Canada

Vous aimez les images générées par l'intelligence artificielle? Vous pourriez bientôt avoir accès à la version bêta de DALL-E 2, un logiciel qui permet de créer des illustrations à partir des mots parmi les plus puissants jamais créés.

L'entreprise californienne OpenAI a annoncé mercredi qu’elle permettra à un million de personnes de tester son outil, qui était jusqu’alors réservé à quelques milliers de journalistes, d’artistes, de chercheurs et de chercheuses.

Le logiciel, dont le nom est inspiré du peintre Salvador Dalí et du film d’animation WALL-E, permet de créer des illustrations surréalistes à partir de phrases rédigées en anglais.

Pour ce faire, l'outil a été entraîné par apprentissage automatisé, c'est-à-dire en ingurgitant une base de données astronomique d'images avec des descriptions.

Une illustration d'oursons en peluche effectuant des recherches en intelligence artificielle sous l'eau avec des outils technologiques des années 1990.

Voici une illustration que DALL-E 2 a générée à partir de la phrase «des oursons en peluche effectuant des recherches en intelligence artificielle sous l'eau avec des outils technologiques des années 1990.»

Photo : OpenAI

Créer pour vendre

Les images générées par DALL-E 2 pourront être utilisées pour des projets commerciaux. Ainsi, il sera possible de voir du visuel généré par l’intelligence artificielle dans des publicités ou dans des livres pour enfants, ou encore imprimé sur des vêtements.

DALL-E a d'ailleurs déjà été testé par quelques créateurs et créatrices, dont l'artiste autrichien Stefan Kutzenberger, qui a voulu montrer à quoi auraient pu ressembler des œuvres du peintre Egon Schiele si ce dernier n'était pas mort à 28 ans.

OpenAI impose toutefois certaines limites à sa clientèle. Par exemple, l’outil a été programmé pour éviter de créer des images mettant en vedette des personnalités publiques, ainsi que des contenus violents ou de nature pornographique.

Images limitées

Les personnes invitées à la version bêta de DALL-E 2 bénéficieront de 50 crédits d’image pour leur premier mois d’abonnement. Par la suite, elles devront se contenter de 15 crédits par mois.

Chaque crédit leur permettra de générer quatre éléments visuels avec une même phrase. Il leur sera également possible d’utiliser des crédits pour modifier des images existantes.

Les utilisateurs et utilisatrices pourront aussi débourser 15 dollars américains (environ 19 dollars canadiens) afin d’obtenir 115 crédits supplémentaires, soit l'équivalent de 460 images originales.

OpenAI a lancé la première version de DALL-E en janvier 2021. DALL-E 2 a été révélé au mois d’avril de l’année suivante.

DALL-E mini, un logiciel gratuit ayant fait sensation, n’est pas associé aux outils de l'entreprise californienne.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !