•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vols de catalyseurs de plus en plus fréquents en Abitibi-Témiscamingue

Patrick Normand, dans un garage, montrant une plaque qui vise à empêcher les vols de catalyseurs.

Patrick Normand, directeur général du concessionnaire Mitsubishi à Rouyn-Noranda, avec une plaque de protection visant à compliquer la vie des voleurs de catalyseurs.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

La forte valeur de revente des métaux précieux contenus dans les catalyseurs, comme le palladium, attire plus que jamais l’attention des cambrioleurs. Cette pièce fixée sur la ligne d’échappement permet de transformer les gaz toxiques émis par un moteur à combustion en polluants moins toxiques.

Trois hommes, âgés de 36 à 53 ans, ont été surpris par des policiers mardi matin alors qu’ils tentaient de voler le catalyseur d’un véhicule, sur la 3e Rue Est à Amos. Des accusations de tentative de vol, de possession d’outils de cambriolage, de déguisement dans un dessein criminel et de complot pourraient être portées contre eux.

« Depuis quelques mois, on reçoit de plus en plus de plaintes en lien avec des vols de catalyseurs un peu partout dans la région. C’est important de rester vigilant. »

— Une citation de  Nancy Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec
Un catalyseur, sous un véhicule.

La pièce d'automobile convoitée par certains voleurs.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Souhaitant opérer rapidement, les voleurs scient généralement de chaque côté de la pièce, provoquant ainsi d’autres bris importants au tuyau d’échappement. Selon Patrick Normand, directeur général du concessionnaire Mitsubishi à Rouyn-Noranda, les réparations peuvent facilement dépasser 4000$, sans compter les délais de livraison des pièces de rechange pouvant aller jusqu’à trois mois.

Conseils pour éviter les vols

La Sûreté du Québec recommande aux citoyens de stationner leurs véhicules dans un garage, si cela est possible, ou à un endroit bien éclairé. On leur demande également de contacter les policiers si une personne présente des comportements louches, tout en prenant bien soin de noter le plus d’informations possible sur l’individu en question.

Pour les automobilistes à la recherche de moyens plus drastiques afin de prévenir ce type de vol, des plaques de protection en acier inoxydable sont vendues par certains concessionnaires au coût d’environ 500$.

Des mains de mécanicien installant une plaque antivol au-dessus d'un catalyseur.

Il est possible de faire installer, moyennant quelques centaines de dollars, une plaque antivol au-dessus du catalyseur de son véhicule.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Les voleurs pourront toujours couper le tuyau d’échappement des deux côtés du catalyseur, mais ça leur prendra certainement beaucoup plus de temps pour récupérer la pièce en tant que telle. En plus de ça, on place la plaque avec des vis antivol, explique Patrick Normand, qui envisage la possibilité d’installer le dispositif sur l’ensemble des véhicules vendus par son concessionnaire.

Plusieurs enquêtes sont actuellement en cours dans la région afin d’identifier les individus responsables des vols rapportés au cours des derniers mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !